Donald Trump "démissionne" 46 procureurs fédéraux... sans les avoir remplacés ni prévenus

La demande de Jeff Sessions concerne également le procureur fédéral de Manhattan qui supervise quelques-unes des affaires criminelles et financières les plus sensibles du pays

La demande de Jeff Sessions concerne également le procureur fédéral de Manhattan qui supervise quelques-unes des affaires criminelles et financières les plus sensibles du pays

Preet Bharara, le puissant procureur fédéral de New York, a aussi enchaîné les victoires légales face à des conseillers financiers helvétiques et des Américains accusés d'évasion fiscale.

Plusieurs des procureurs fédéraux qui avaient été mis en poste par l'administration Obama se sont déjà retirés de leurs fonctions.

L'annonce de Donald Trump n'a rien de très surprenant.

Législatives à risque aux Pays-Bas
Comment l'Europe doit-elle analyser ce vote alors que des élections se profilent en France et en Allemagne? Austérité . Dans le même temps, le PVV , le parti de Wilders, obtient 20 sièges, c'est 5 de mieux que lors du précédent scrutin.

4 inculpations aux É.-U., dont 2 espions russes — Cyberattaques contre Yahoo
Quatre personnes ont été mises en examen aux Etats-Unis pour un piratage massif qui avait compromis les données de près de 500 millions d'utilisateurs du site en 2014.

Le Guadeloupéen Yoni Palmier, surnommé le "tueur de l'Essonne", jugé en appel
Les victimes n'ont aucun lien entre elles et toutes sont décrites comme des personnes sans histoires . Un motard a été vu sur les lieux par des témoins.

Sarah Isgur Flores, la porte-parole du département de la Justice, a précisé que "le ministre de la Justice Jeff Sessions a demandé aux 46 procureurs restant à avoir été nommés par le président (Obama) de présenter leur démission afin d'assurer d'une transition uniforme". Preet Bharara a refusé d'obtempérer et a affirmé samedi sur Twitter avoir été "licencié".

Il est de coutume que les 93 procureurs des États-Unis se retirent de leurs fonctions quand un nouveau président entre en poste, mais les départs ne se font pas de façon automatique. Depuis plus de sept ans, les New-Yorkais se sont habitués aux conférences de presse de cet homme plutôt grand, portant cravate et costume sombre, pour annoncer des enquêtes visant aussi bien des chefs mafieux que des courtiers d'affaires.

Si des poursuites avaient dû être lancées un jour pour étayer les soupçons de conflit d'intérêts pesant sur le groupe de Donald Trump, elles auraient échu à M. Bharara.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.