Donald Trump favorise la Défense au détriment de ses électeurs

Le président Trump a reçu 12 chefs d'entreprise à la Maison Blanche promettant notamment des baisses massives d'impôts le 23 janvier à Washington

Le président Trump a reçu 12 chefs d'entreprise à la Maison Blanche promettant notamment des baisses massives d'impôts le 23 janvier à Washington

"Nous avons transformé les discours de campagne de Donald Trump en chiffres", s'est empressé de se féliciter le directeur du budget de la Maison-Blanche, Nick Mulvaney.

"L'an dernier, nous avons augmenté nos dépenses de défense de 8% et nous allons travailler à nouveau là-dessus", a ajouté la chancelière.

La dirigeante allemande a elle dit espérer la reprise des négociations commerciales entre l'UE et les Etats-Unis. Cette fois, il a complètement snobé Angela Merkel, alors qu'elle lui proposait de se serrer la main, lors de leur première rencontre dans le Bureau ovale. Il reproche régulièrement aux alliés de ne pas porter leur part du fardeau financier.

"Je crois d'autre part que la mondialisation doit être façonnée avec un esprit ouvert", a poursuivi la chancelière. À ce moment-là, le président ne se tourne pas vers la chancelière et continue comme si de rien n'était.

"Nous ne recherchons pas la victoire, tout ce que je veux c'est de l'équité".

Fed : une petite hausse des taux ne saurait cacher un bilan colossal
Pour 2019, elle a maintenu la croissance à 1,9%, le taux de chômage à 4,5% et l'inflation de base de 2,0%. Le taux interbancaire au jour le jour se situe désormais entre 0,75 % et 1 % après cette hausse.

La capitale syrienne Damas frappée à nouveau par un double attentat
Six ans déjà que la guerre ravage la Syrie, et un double attentat marque ce tragique anniversaire. Deux heures plus tard, un deuxième attentat frappait l'ouest de la ville.

Violente tempête de neige dans le nord-est — Etats-Unis
Quant aux sections à découvert du métro, elles seront suspendues, ainsi que certaines liaisons de bus et des trains de banlieue. Le président Donald Trump a cependant assuré que le gouvernement était fin prêt à affronter cette tardive offensive hivernale.

"La défense des intérêts nationaux de notre pays doit toujours être notre mission première", a justifié le chef de la diplomatie de la première puissance mondiale dont le président Trump a été élu sur un programme isolationniste et nationaliste avec pour slogan "l'Amérique d'abord". "Spicer et le général McMaster ont expliqué que Spicer faisait simplement référence à des articles publiques, sans reprendre à son compte aucune théorie spécifique", a indiqué la Maison-Blanche.

Donald Trump a également souligné la nécessité d'arriver à une solution "pacifique" dans le conflit en Ukraine.

Les renseignements britanniques se sont retrouvés à démentir, ce vendredi, les allégations d'espionnage de Donald Trump, formulées jeudi par le porte-parole de la Maison Blanche, rapporte le Guardian.

Sur la fin d'une conférence de presse sans la moindre trace de complicité, le président américain a tenté de plaisanter avec la chancelière allemande, affirmant qu'en matière de mise sur écoute par la précédente administration, il avait peut-être "quelque chose en commun" avec elle. M. Trump a accusé sans preuve son prédécesseur Barack Obama de l'avoir mis sur écoute, tandis qu'en 2013 l'ancien consultant de la NSA Edward Snowden avait révélé à l'automne 2013 que le téléphone portable de Mme Merkel avait été mis sur écoute par l'agence de renseignement américaine.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.