Les forces irakiennes ont repris le musée de Mossoul vandalisé par l'EI

Des combattants arabo-kurdes soutenus par les Etats-Unis aux abords de Deir Ezzor en Syrie le 21 février 2017

Des combattants arabo-kurdes soutenus par les Etats-Unis aux abords de Deir Ezzor en Syrie le 21 février 2017

"En visite à Mossoul, Haider Al-Abadi, premier ministre irakien, est venu apporter son soutien à ses troupes".

Al-Baghdadi "n'exerce probablement aucune influence tactique sur la manière dont la bataille est menée" contre les forces irakiennes à Mossoul, mais "a probablement donné de grandes orientations stratégiques" à ses chefs militaires restés sur place, ajoute le responsable américain.

Offensive des forces irakiennes contre l'Etat islamique à Mossoul, le 7 mars 2017.

Selon ce dernier, les djihadistes ont perdu '65% du terrain', qu'ils contrôlaient à leur expansion maximale en 2014. Il y avait fait sa seule apparition publique en juillet 2014, y proclamant un " califat " sur les territoires conquis par l'EI en Irak et Syrie. "Ils font des plans pour continuer à fonctionner comme un pseudo-Etat centré sur la vallée de l'Euphrate", à l'est de la Syrie et l'ouest de l'Irak, après la chute de Mossoul et de Raqa, a poursuivi le responsable américain. Elle permet aux forces irakiennes de resserrer l'étau autour de la vieille ville de Mossoul, où elles s'attendent à devoir livrer les combats les plus durs. Les djihadistes en compteraient ainsi "2500 dans l'ouest de Mossoul et la ville voisine de Tal Afar" en Irak, "un millier" dans la poche de Hawija, en Irak également et "3 à 4000" à Raqa en Syrie, selon le responsable.

Ces quartiers s'ajoutent à ceux repris depuis dimanche, où les militaires se sont concentrés sur "le désamorçage" des bombes "dans les maisons piégées", a expliqué à l'AFP le colonel Abdel Amir al-Mohammedawi, des Forces d'intervention rapide, unité d'élite du ministère de l'Intérieur. Des centaines de femmes de la minorité religieuse yézidie y avaient été également détenues, selon des témoignages.

Les organisations humanitaires craignent pour les 750.000 habitants de Mossoul-ouest, dont la majeure partie est restée sur place et manque de nourriture et de soins.

Didier Deschamps appelle Kylian Mbappé, Florian Thauvin et Corentin Tolisso
Je trouve Kylian très mature et capable avec ses qualités d'avoir la lucidité dans tout ce qu'il peut faire. Karim Benzema avait quant à lui 19 ans lors de sa première sélection.

Renault risque d'avoir son Dieselgate — Logiciel truqueur
Le parquet ouvre alors une information judiciaire pour " tromperie sur les qualités substantielles et les contrôles effectués ". Hier, le titre avait déjà plongé après les révélations de Libération et clôturé en baisse de 3,67%, lanterne rouge du CAC40.

Céret : un adolescent de douze ans recherché
Si vous l'avez vu ou avez des informations, vous pouvez contacter la gendarmerie de Céret au 04.68.68.48.10. L'adolescent pourrait se trouver avec un couple de marginaux ayant un chien noir de type Bauceron.

La bataille pour Mossoul, dont la partie orientale a été reprise par les forces irakiennes fin janvier, a déplacé plus de 215.000 personnes, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Ils ont ainsi déployé une batterie d'artillerie des Marines avec des canons de 155 mm pour appuyer l'offensive menée actuellement par une alliance de groupes arabo-kurdes sur Raqa.

Ces dernières ne sont plus qu'à une poignée de kilomètres au nord-est de Raqa, "capitale" de facto du groupe djihadiste, et ont réussi à couper la principale voie de ravitaillement de l'EI entre Raqa et la province de Deir Ezzor, région de l'est du pays contrôlée en quasi-totalité par le groupe ultraradical.

Quelque 500 membres des forces d'opérations spéciales américaines étaient déjà déployés en Syrie pour conseiller leurs alliés syriens. Le Pentagone estime qu'ils ne disposent plus désormais qu'au maximum de 15'000 hommes.

L'avocate et militante des droits de l'homme Amal Clooney a appelé jeudi l'Irak à accepter une enquête de l'ONU sur les atrocités commises par le groupe Etat islamique (EI) dans le pays et à amener les responsables devant la justice.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.