Nouvelles révélations — Liens avec Moscou

Kevin Lamarque  Reuters                       Le ministre de la Justice américaine aurait eu des relations avec la Russie selon le Washington Post

Kevin Lamarque Reuters Le ministre de la Justice américaine aurait eu des relations avec la Russie selon le Washington Post

Le Washington Post révèle des conversations entre le ministre de la justice et russe.

Cette fois, c'est un pilier du gouvernement, le ministre de la Justice ultra-conservateur Jeff Sessions, qui est dans la tourmente.

Juste avant de prononcer un discours à bord du porte-avions Gerald Ford à Newport News, en Virginie, Donald Trump a déclaré aux journalistes qu'il "n'était pas au courant" que M. Sessions avait été en contact avec Sergueï Kislyak, l'ambassadeur de Russie aux Etats-Unis. Trois sénateurs républicains, eux, avaient invité le ministre à se récuser. Accusé d'avoir menti alors qu'il s'exprimait sous serment, l'ancien sénateur risque d'être visé par une procédure de destitution.

Un nombre croissant d'hommes politiques des deux partis exigent la démission ou la mise à l'écart de M. Sessions de toute enquête sur le rôle joué par la Russie au cours des élections américaines 2016, alors que les principaux Démocrates du Capitole - Nancy Pelosi à la Chambre des Représentants, et Chuck Schumer au Sénat - réclament son départ. "Maintenant, après avoir menti sur ses propres communications avec les Russes alors qu'il avait prêté serment devant le Congrès, l'Attorney general doit démissionner", a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Que dit la Maison Blanche?

Elle réfute en revanche leur caractère illégal. Il a en outre passé sous silence ces rencontres lors de son audition au Sénat.

Coupe de France (8emes) : Le conseil du jour de Tips Bet
Attention toutefois à ne pas avoir les pensées ailleurs, sous peine de connaître une terrible désillusion. Une belle intention mais les Phocéens affrontent Monaco mercredi en huitièmes de Coupe de France.

Une voiture fonce sur des passants — Allemagne
Ce qui est certain en revanche, c'est que " le suspect est sorti du véhicule et s'est éloigné à pied, armé d'un couteau " après l'incident.

Disparition : une famille introuvable en Loire-Atlantique
Le dernier, celui de Sébastien Troadec , a été coupé à 3h15 et retrouvé couvert de sang dans la maison , explique Ouest France . L'alerte avait été donnée par la soeur de l'épouse, inquiète de l'absence de nouvelles depuis le 16 février.

L'ombre des liens présumés entre Donald Trump et la Russie continue à planer sur la Maison-Blanche. Le président américain a assuré Jess Sessions de son soutien jeudi.

Deux poids lourds républicains de la Chambre des représentants, Jason Chaffetz et Kevin McCarthy, l'ont appelé à déclarer qu'il n'aurait plus autorité sur l'enquête du FBI. L'élu de Caroline du Sud Lindsey Graham demande un "procureur spécial".

" Je ne veux pas de chasse aux sorcières, mais je ne veux pas qu'on étouffe quoi que ce soit ", a déclaré son collègue Marco Rubio sur la radio NPR. Interrogé jeudi par la chaîne NBC, Jeff Sessions se dit prêt à prendre ses responsabilités: "J'ai dit que lorsque cela serait adéquat, je me récuserai".

Ce volet a déjà fait tomber Michael Flynn, éphémère conseiller à la sécurité nationale du président, qui avait eu l'ambassadeur Kisliak au téléphone en décembre. L'ancien chef de l'Etat avait alors voulu réagir aux soupçons d'ingérence de Moscou dans les élections américaines. Il en avait caché la teneur exacte, y compris dans ses compte-rendus au vice-président Mike Pence. Le général à la retraite avait dû démissionner, après seulement quatre jours en poste. Ces contacts auraient eu lieu au moment où la Russie interférait, selon le renseignement américain, dans la campagne présidentielle, dans le but de discréditer la démocrate Hillary Clinton. En plus de la démission de Michael Flynn, un autre ministre, visé lui aussi par des révélations, avait dû retirer sa candidature le 15 janvier, avant même d'avoir été auditionné par le Sénat.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.