Sondage : les adolescents ont peur du cancer

Les trois quarts des adolescents ont peur du cancer

Les trois quarts des adolescents ont peur du cancer

Ils sous-estiment le rôle de l'alimentation ou du manque d'activité physique.

Dans le même temps, 74% des adolescents sondés affirment avoir peur du cancer, dont la moitié pour eux-mêmes.

Au regard des données sur le cancer, ce pourcentage est extrêmement élevé.

En 2015, l'Institut national du cancer a estimé à 385 000 le nombre de nouveaux cas de cancer diagnostiqués en France métropolitaine. Cette rareté ne les empêche pas (pour la moitié des adolescents) de redouter la survenue de cette maladie pour eux-mêmes comme le met en évidence un sondage réalisé par Opinion Way pour la Ligue. Les jeunes redoutent le cancer pour leurs parents (62 %), pour d'autres membres de la famille (47 %), voire pour leurs amis (29 %).

Deux facteurs à risques, ce à juste titre, sont reconnus chez les 15-18 ans, qui les dénoncent dans une majorité se rapprochant de l'unanimité: le tabac (pour 94%) ainsi que la radioactivité (pour 93%) sont clairement identifiés comme des alliés de la maladie.

Fillon ajoute une pincée de pouvoir d'achat dans son programme
Enfin, il a réaffirmé son souci de faire du handicap et de la grande pauvreté une " priorité nationale ". L'ex-Premier ministre précise par ailleurs ses intentions sur la TVA.

Yates s'impose, Alaphilippe reste en jaune — Paris-Nice
Le Colombien Sergio Henao a sauvé son maillot jaune, et sa victoire finale, pour deux secondes. Colbrelli (Bahrain) et le groupe Henao à 21"...

Corée du Sud : destitution officielle de la présidente Park Geun-hye
La décision unanime des juges signifie qu'une présidentielle anticipée doit être organisée sous 60 jours. Elle est jugée pour avoir soutiré des millions de dollars à de grandes sociétés industrielles du pays.

Les jeunes identifient plus ou moins bien les facteurs de risque. Les facteurs d'hérédité occupent également une place élevée alors que "dans la réalité, cela concerne moins de 5% des cancers", rappelle Emmanuel Jammes.

En revanche, le manque d'activité physique n'est mentionné que par 48% des adolescents interrogés, après l'alimentation (67%) et le cannabis (67%). "Les jeunes ont sur ce point une meilleure connaissance des risques avérés que leurs aînés".

Rendue public ce lundi à l'occasion de la semaine nationale de lutte contre le cancer, cette étude réalisée pour le compte de la Ligue contre le cancer fait apparaître que 96% des adolescents ont conscience du fait qu'on peut être atteint d'un cancer à tout âge. Sans doute faut-il voir là une forme d'inquiétude quant à leur avenir: "ils ont sans doute intégré l'idée que la protection universelle telle qu'elle existe aujourd'hui ne leur serait peut-être pas complètement acquise comme ils l'ont intégrée pour les retraites", commente encore le représentant de la Ligue contre le cancer. Ils restent néanmoins optimistes avec l'idée pour 82% d'entre eux que l'on peut guérir d'un cancer.

Lorsque l'on sait que 40% des cancers sont évitables et qu'une bonne hygiène de vie peut réduire les risques d'en avoir un, on se dit que l'enjeu concernant la prévention chez les plus jeunes est important.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.