Trump renonce à abroger l'Obamacare, 1er échec pour le président milliardaire

États-Unis. Le vote sur l'Obamacare reporté à vendredi

États-Unis. Le vote sur l'Obamacare reporté à vendredi

Son premier décret présidentiel interdisant l'accès du territoire des Etats Unis aux ressortissants de plusieurs pays avait été invalidé par plusieurs juridictions. "Nous étions tout près", a déclaré M. Trump dans le Bureau Ovale. Il a rejeté la faute sur la minorité démocrate au lieu d'accabler les élus républicains, qui ne lui ont pas offert un soutien suffisant.

Le président Trump a retiré vendredi son projet phare de réforme du système de santé à quelques minutes d'un vote décisif prévu à la Chambre des représentants. "Nous avons promis aux Américains que nous abrogerions et remplacerions cette loi défaillante", a déclaré Paul Ryan, président de la Chambre et architecte de la réforme. C'est difficile de faire des grandes choses. "Dans un avenir prévisible, nous allons vivre avec l'Obamacare ", a-t-il ajouté. Donald Trump a de son côté reconnu que son parti a "beaucoup appris sur la loyauté, sur le processus législatif, sur les règles du Congrès".

Sean Spicer, porte-parole de la Maison Blanche, avait préparé le terrain en affirmant plus tôt que Donald Trump avait "fait tout ce qui était possible" pour que la loi passe. Les 430 membres de la Chambre des représentants (193 démocrates et 237 républicains) devaient voter, hier, peu après 20 h 30.

Négociateur hors pair ou non?

L'arbitre Joseph Odartei Lamptey suspendu à vie — Ghana
De ce fait l'arbitre ghanéen vient tout récemment d'être radié à vie de toute activité liée au Football par la FIFA. La décision de l'instance suprême du football mondial rendue publique lundi, ne le dit pas clairement.

Un important réseau de viande avariée démantelé, l'UE réagit — Brésil
L'Union européenne a décidé de suspendre les importations de viandes provenant des établissements impliqués dans la fraude au Brésil.

Google présente ses excuses au marché publicitaire anglais
Google assure filtrer les contenus sur lesquels sont placés les publicités mais la polémique en cours semble mettre le doigt sur des failles.

Selon les estimations, le projet de réforme initial avait déjà eu pour effet de sortir 24 millions de personnes du système d'assurance maladie. Les coûts individuels auraient augmenté, et des services essentiels instaurés par Obamacare, tels que les urgences et les soins de grossesse, n'auraient plus été obligatoirement couverts.

Les opposants conservateurs assurent toujours avoir assez de voix pour couler la proposition de loi alors que les chefs républicains n'ont cessé de continuer leurs marchandages pour les convaincre de rester solidaires de la majorité.

"Après avoir fait campagne pendant des années sur l'abrogation de l'ObamaCare, le Parti républicain et le président n'ont pu que constater leur échec et la difficulté de passer, selon les mots du speaker, d'" un parti d'opposition à un parti de gouvernement ".

Cette issue est donc une victoire pour Barack Obama Sa grande réforme sociale historique que les démocrates ont mis des décennies à faire adopter a résisté, alors que les républicains ont tous les pouvoirs.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.