Vote sur Tusk : Varsovie menace de faire échouer le sommet de l'UE

Donald Tusk n'a pas besoin de l'appui de Varsovie pour briguer un deuxième mandat

Donald Tusk n'a pas besoin de l'appui de Varsovie pour briguer un deuxième mandat

Le ministre des affaires étrangères menaçait ce jeudi encore de faire échouer le sommet de Bruxelles et de tout faire pour que le vote n'ait pas lieu.

L'ancien Premier ministre polonais Donald Tusk a été réélu jeudi à la présidence du Conseil européen en dépit de l'opposition exprimée par la Pologne, a annoncé Xavier Bettel, le Premier ministre luxembourgeois, sur Twitter. "La Première ministre polonaise, Beata Szydlo, a réaffirmé à son arrivée dans la capitale européenne sa position". Sa candidature était pourtant fortement contestée par le gouvernement polonais qui l'accusait "d'avoir lutté contre son propre gouvernement".

Guatemala. Terrible incendie dans un foyer pour jeunes
Une manifestation qu'ils ont réitérée le mercredi matin avant que quelques adolescentes rebelles ont mis le feu à des matelas . Le drame s'est produit dans la municipalité de San José Pinula, à environ 25 km au sud de Ciudad de Guatemala, la capitale.

Les causes du décès de George Michael enfin révélées
Après deux longs mois d'enquête, le médecin légiste vient de confirmer qu'il s'agissait bien d'une mort de causes naturelles . Des propos annoncés par Darren Salter, le responsable du service de médecine légale du comté de l'Oxfordshire.

Donald Trump signe un décret migratoire atténué
Il s'agit du Soudan, de la Syrie, de l'Iran, de la Libye, de la Somalie et du Yémen. L'Irak ne fait plus partie de la "liste noire".

Elle lui reproche de s'être "personnellement impliqué" dans la vie politique de son pays, où certaines réformes menées par le pouvoir, aux mains désormais du parti conservateur nationaliste Droit et Justice (PiS), ont été critiquées par Bruxelles comme des atteintes à l'Etat de droit. " Reste qu'il a peu de chances de l'emporter: Donald Tusk est soutenu par une large majorité des États membres, et l'élection ne nécessite pas l'unanimité".

Même le Premier ministre slovaque Robert Fico, dont le pays a souvent fait front commun avec la Pologne et les autres pays du groupe de Visegrad (République tchèque et Hongrie) contre Bruxelles, a apporté son soutien à M. Tusk. Ils doivent également discuter des Balkans occidentaux, où ils s'inquiètent de la montée des tensions et de la dégradation de la situation politique. Le premier mandat de Donald Tusk arrivant à échéance fin mai, les chefs d'Etat et de gouvernement des 28 Etats membres étaient amenés à se prononcer sur sa reconduction.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.