En Syrie, coup d'envoi de l'évacuation de quatre villes assiégées

Un convoi de bus entre dans la ville rebelle de Zabadani au nord-ouest de Damas pour une opération d'évacuation de civils et combattants le 12 avril 2017 en Syrie-AFP  STRINGER

Un convoi de bus entre dans la ville rebelle de Zabadani au nord-ouest de Damas pour une opération d'évacuation de civils et combattants le 12 avril 2017 en Syrie-AFP STRINGER

L'explosion s'est produite dans le quartier de Rachidine, une banlieue rebelle à l'ouest de la ville d'Alep.

Quelque 5.000 civils et combattants chiites pro-gouvernementaux, des villes de Kafraya et de Foa, assiégées par les rebelles, devaient être évacués vers Alep vendredi, suivant les termes d'un accord conclu entre le gouvernement et les rebelles, qui doivent également évacuer leurs proches des zones contrôlées par le gouvernement au nord de Damas. Selon certains médias syriens, elle a été le fait d'un kamikaze qui se trouvait au volant d'une voiture piégée.

Avant cette attaque, des milliers de personnes évacuées de quatre localités assiégées, dont Foua et Kafraya, étaient bloquées depuis vendredi en raison de désaccords les empêchant de poursuivre leur chemin.

Quatre-vingts bus en provenance de Foua et Kafraya, deux localités aux mains du régime dans la province d'Idleb (nord-ouest), sont arrivés à Al-Rashideen, une ville à l'est d'Alep tenue par l'opposition.

Syrie: des combattants arabes et kurdes anti-EI aux portes de Tabqa
Ces bavures accompagnent une brusque augmentation des frappes aériennes de la coalition ces dernières semaines en Syrie .

CL-EURO-Bayern Munich : Mats Hummels absent contre le Real Madrid
Mercredi , le Real sera handicapé par les blessures de ses défenseurs centraux Raphaël Varane (cuisse) et Pepe (côtes fracturées). Et, surtout, une victoire (1-2) au Real Madrid en quarts de finale aller de la Ligue des champions.

"Mélenchon était sénateur, j'étais encore au collège" — Emmanuel Macron
Ce dimanche, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont ainsi suivi son meeting à Marseille (70.000 selon les organisateurs). Un Français sur trois environ n'a pas encore décidé pour qui il va voter ou peut encore changer d'avis.

Vendredi, plus de 7000 personnes avaient été simultanément évacuées de Foua et Kafraya (5000) et des localités rebelles de Madaya et Zabadani (2200), d'après l'OSDH.

Mais en raison de désaccords, les personnes évacuées de Foua et Kafraya étaient bloquées à Rachidine, tandis que celles parties de Madaya et Zabadani attendaient encore à Ramoussa, secteur loyaliste également à l'ouest d'Alep.

Un responsable rebelle a confirmé que les différends portent sur le nombre de loyalistes armés évacués, refusant d'élaborer car les "négociations sont en cours". Depuis le début du conflit syrien en 2011, plusieurs opérations d'évacuation ont été organisées notamment pour des bastions insurgés asphyxiés par un long siège, le régime misant sur ce qu'il appelle des accords de " réconciliation locale " pour faire plier les rebelles.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.