Frappes américaines: la Russie monte au créneau, les alliés de Washington satisfaits

Paris poursuit l'effort pour un vote à l'Onu sur la Syrie-Ayrault

Paris poursuit l'effort pour un vote à l'Onu sur la Syrie-Ayrault

Si l'opposition syrienne s'est félicitée de ce virage américain, son ambition de voir l'armée US lancer une opération militaire d'envergure pour accélérer la chute de Bachar El Assad n'est pas d'actualité, d'autant plus que Trump va devoir jouer sur deux tableaux: faire chuter Bachar et anéantir Daech.

Cette "agression flagrante" a fait "six morts, des blessés et d'importants dégâts matériels", a indiqué l'armée syrienne, sans préciser si les victimes étaient des militaires ou des civils.

Neuf avions ont été détruits, a affirmé la télévision russe en diffusant des images de hangars et d'une piste d'atterrissage modérément endommagés.

Mais il est " aussi décisif d'arriver à des efforts de paix communs sous l'égide de l'Onu", a ajouté le chef de la diplomatie allemande tout en déplorant l'incapacité du Conseil de sécurité à adopter une résolution après l'attaque chimique présumée qui a fait au moins 86 morts dont 27 enfants.

Les services de renseignement américains ont établi que les avions ayant mené cette attaque étaient partis de la base d'al-Chaayrate, connue comme un lieu de stockage d'armes chimiques avant 2013, selon le Pentagone.

Le visage grave, le président Trump a appelé les "nations civilisées" à mettre fin au bain de sang en Syrie.

Il a accusé "le dictateur syrien Bachar al-Assad (d'avoir) lancé une horrible attaque avec des armes chimiques contre des civils innocents en utilisant un agent neurotoxique mortel".

Le Secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, s'en est même pris directement à Moscou en affirmant que si la Syrie n'a pas détruit la totalité de son stock d'armes chimiques, c'est que la Russie a "failli à sa responsabilité de lui faire tenir son engagement..."

La Syrie dénonce un acte "irresponsable" et "idiot" — Frappes américaines
Trump avait qualifié ce qui s'est déroulé en Syrie de "véritable crime monstrueux (qui) n'aurait jamais dû se produire". Selon le président américain, "des années de tentatives de faire changer Assad ont échoué, et échoué dramatiquement".

Fessenheim: l'Etat va-t-il réussir à franchir un nouveau palier?
La délibération entérine également le caractère "irréversible et inéluctable" de la fermeture de la centrale, selon les mêmes sources.

Washington exige une réaction russe et iranienne — Attaques chimiques
En explosant, ces dernières se sont disséminées dans l'atmosphère. Le Conseil de sécurité s'est réuni en urgence mercredi.

"Nous espérons que les frappes vont se poursuivre", a-t-il dit. "N'attaquez pas la Syrie, occupez-vous des États-Unis". Il a en outre plaidé pour le départ du président Assad, alors que, il y a une semaine, il avait semblé s'accommoder de son maintien au pouvoir.

Les frappes américaines, première opération militaire des Etats-Unis contre le régime syrien, ont été menées avec " 59 missiles " de croisière Tomahawk, a annoncé la Maison Blanche, précisant qu'elles avaient visé la base aérienne de Shayrat.

Allié des rebelles et voisin de la Syrie, la Turquie a salué comme "positives" les frappes américaines, comme l'Arabie saoudite.

Ce raid est, selon l'OSDH, la deuxième "attaque chimique" la plus meurtrière depuis le début du conflit après celle au gaz sarin qui avait fait plus de 1.400 morts dans la banlieue de Damas en 2013.

"La Chine a appelé à " éviter toute nouvelle détérioration de la situation " en Syrie, tout en condamnant " l'usage d'armes chimiques, par n'importe quel pays ".

Il s'agit d'un revirement total pour Donald Trump qui, depuis cette fameuse déclaration de Barack Obama sur la "ligne rouge", n'a cessé de clamer que les États-Unis devaient se garder d'intervenir en Syrie.

L'Iran, autre allié du régime syrien, a lui aussi " vigoureusement " condamné les frappes américaines.

D'après lui, l'aviation a frappé mardi "un entrepôt de munitions appartenant" à des jihadistes et "contenant des substances chimiques". Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recommended News

  • Macron connaît-il déjà le nom de l'invité "surprise" de L'Emission politique?

    La formule a donné lieu à des échanges mémorables, comme ceux entre l'écrivaine Christine Angot et François Fillon récemment. Je ne devais pas le dire, mais quelqu'un m'avait prévenu", aurait-il déclaré lors d'un déplacement à Arbonne.
    Présidentielle: Valls annonce qu'il votera Macron dès le 1er tour

    Présidentielle: Valls annonce qu'il votera Macron dès le 1er tour

    Le candidat socialiste avait anticipé cette annonce dès dimanche, en dénonçant à l'avance un "ralliement" à M. Ce que vaut un homme sans honneur".
    Le marché du Vélib' échappe à JC Decaux — Paris

    Le marché du Vélib' échappe à JC Decaux — Paris

    De quoi utiliser la technique d'overflow qui permet de garer son vélo à proximité d'une station même si elle est pleine. Smoove vainqueur, JCDecaux KO? Nos confrères du Monde reviennent en détail sur le business model de Smoove .
  • La Russie interdit un photomontage de Poutine en drag queen

    La Russie interdit un photomontage de Poutine en drag queen

    En 2014, Vladimir Poutine a signé une loi pour emprisonner les gens qui oseraient simplement " liker " une publication interdite. Il n'en fallait pas plus pour que la photo devienne virale sur la toile.
    Une bêta pour Warhammer 40.000 Dawn of War III

    Une bêta pour Warhammer 40.000 Dawn of War III

    Warhammer 40,000: Dawn of War III lance sa bêta ouverte à partir du vendredi 21 avril, à 19h , jusqu'au lundi 24 avril, 19h également.

    Mélenchon demande des sanctions contre Lafarge pour ses activités en Syrie

    Absents du premier débat le 20 mars sur TF1, les "petits" candidats , souvent très pugnaces, ont réussi à se faire entendre. Fillon, mis en examen pour détournement de fonds publics, avait été plutôt épargné lors du débat à cinq.
  • Macron, Valls, Cambadélis... les piques acerbes de Martine Aubry

    Macron, Valls, Cambadélis... les piques acerbes de Martine Aubry

    Fondamentalement, Manuel Valls et François Hollande n'ont pas digéré leur défaite. Du côté du Parti de gauche, on se réjouit par avance de la dislocation en cours.

    "Le Petit Prince" traduit dans une 300ème langue

    C'est dans ce décor naturel, situé entre le désert et l'océan, qu'il écrira d'ailleurs son premier roman " Courrier Sud " en 1929. L'écrivain-aviateur avait découvert Tarfaya en 1927 alors qu'il était chef d'aéroplace de la compagnie Aéropostale Latécoère.

    Les négociations sont suspendues — Crise en Guyane

    La fidélisation d'un escadron de gendarmes mobiles à Cayenne, et une aide de fonctionnement exceptionnelle de 20 millions d'euros pour l'hôpital de Cayenne ont également été actées.
  • Mercato : Divorcé prononcé entre Mourinho et Ibrahimovic !

    Mercato : Divorcé prononcé entre Mourinho et Ibrahimovic !

    Une contre-performance qui a passablement agacé le buteur Suédois comme l'attestent ses déclarations d'après matche. Interrogé sur le meilleur attaquant de Premier League , Ibrahimovic rétorque: "Lukaku est fort, Aguero est bon".

    Confiance chez Fillon, Le Pen et Mélenchon

    Ces dernier payent leurs cotisations sociales dans leur pays d'origine et non au niveau du pays d'accueil. Il a été pris pour cible par le candidat du Nouveau parti anticapitaliste, Philippe Poutou.
    Macron-Estrosi : les dessous de la rencontre

    Macron-Estrosi : les dessous de la rencontre

    Cette opposition ouverte est l'aboutissement d'une longue relation ambiguë entre les deux responsables. Là, François Fillon a tiré à vue: "Emmanuel Hollande ou François Macron , peu importe".

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.