La Tchétchénie ouvre un camp de concentration pour homosexuels

Le leader tchétchène Ramzan Kadyrov  à Grozny le 9 mai 2014ELENA FITKULINA

Le leader tchétchène Ramzan Kadyrov à Grozny le 9 mai 2014ELENA FITKULINA

Un journal russe a révélé l'existence de " camps de détention secrets " où des homosexuels seraient torturés en Tchétchénie. Selon les informations du quotidien, qui a également publié des photos et des témoignages, au moins une centaine de personnes auraient été arrêtées et enfermées dans des "prisons secrètes".

"Ces nouvelles révélations viennent nous rappeler les violations systématiques des droits de l'Homme en Tchétchénie, république de la Fédération de Russie, tenue d'une main de fer par Ramzan Kadyrov depuis 2006", a rappelé le candidat PS.

"Cette question touche à la dignité humaine, elle mérite que nous soyons unis dans la condamnation", a-t-il ajouté. Trois d'entre eux seraient morts. Selon l'enquête, les exactions seraient commises par la police et l'armée, non par des milices.

Toujours selon Novaïa Gazeta, c'est la volonté de militants LGBT d'organiser des gay pride dans la région qui a entraîné ces répressions. "C'est à partir de ce moment que fut donné l'ordre d'entreprendre un nettoyage préventif", explique le journal.

"Mélenchon était sénateur, j'étais encore au collège" — Emmanuel Macron
Ce dimanche, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont ainsi suivi son meeting à Marseille (70.000 selon les organisateurs). Un Français sur trois environ n'a pas encore décidé pour qui il va voter ou peut encore changer d'avis.

Le Nigérien Abdallah BOUREIMA désigné Président de la Commission de l'UEMOA — UEMOA
La Conférence d'Abidjan a abordé la question de la rationalisation et de la modernisation des organes et institutions. C'est à l'issue de ce sommet que les positions des chefs d'Etats sur l'avenir du Cfa seront probablement connues.

Patrice Talon rénonce à la réforme constitutionnelle — Bénin
Le projet de réforme initié par le Président Patrice Talon a été rejeté au Parlement béninois le 04 avril dernier. Cependant, le mandat de 5 ans renouvelable reste en vigueur avec le refus de sa prise en considération.

Amnesty International qui a lancé une pétition en ligne pour stopper ces meurtres, rapporte que l'association Russian LGBT network confirme ces persécutions. "Ils sont violés avec des bouteilles et des bâtons jusqu'à ce qu'ils admettent qu'ils sont homosexuels ", détaille Boris Dittrich, membre de Human Rights Watch (HRW).

Dans cette petite république qui n'a pas 25 ans, la population respecte la loi islamique instaurée par le Président de la République Ramzan Kadyrov, installé par Vladimir Poutine. "A l'intérieur, des hommes soupçonnés d'homosexualité, regroupés dans des conditions déplorables".

"Il y a des pratiques de crimes d'honneur".

Alexander Artemyev, de l'agence russe d'Amnesty International, rappelle au Figaro qu'il est très difficile de vérifier les informations, en raison de "l'environnement homophobe" tchétchène qui empêche les prises de parole. Il a demandé qu'une enquête "indépendante et crédible" soit diligentée par les autorités russes.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.