Le coup d'éclat de Trump qui change tout — Syrie

Donald Trump à la Maison Blanche le 5 avril 2017Plus

Donald Trump à la Maison Blanche le 5 avril 2017Plus

Nikki Haley, ambassadrice américaine qui présidait la séance, a ensuite pris la parole pour faire une déclaration où elle a notamment expliqué que les vetos russes successifs avaient pour but de "couvrir le régime de Bachar al-Assad". Damas et Moscou ont nié toute responsabilité.

Leurs espoirs pourraient être cependant douchés, le prudent chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson écartant d'emblée l'idée qu'une salve de missiles de croisière puisse représenter un changement de stratégie. "Les conséquences de (cette action) pour la stabilité régionale et internationale pourraient être extrêmement sérieuses", a-t-il averti. Il n'a pas non plus cherché à obtenir d'autorisation du Conseil de sécurité avant cette action.

"L'humanité ne peut pas laisser passer des gestes comme ceux-là, [comme] des attaques, notamment contre des enfants, à l'arme chimique, sans réagir fortement", a-t-il indiqué lors d'une mêlée de presse à Montréal, vendredi après-midi.

Quelques heures plus tard, l'armée syrienne a fait état de "six morts, des blessés et d'importants dégâts matériels". La télévision publique a diffusé des images et indiqué que neuf appareils avaient été détruits.

Le Pentagone soupçonne les Syriens d'avoir été aidés pour mener à bien cette opération, mais les militaires américains ne sont pas allés jusqu'à accuser la Russie. C'est un signal donné à Moscou qui, rappelons-le, s'était engagé en 2013 à débarrasser la Syrie de ses armes chimiques, en échange de l'absence de réplique américaine. Il a instamment demandé qu'on ne "monte pas la Russie contre l'Irak et le monde arabe" et demandé aux Etats-Unis de mettre un terme qu'il a appelé "une agression". "Aucun enfant de Dieu ne devrait jamais subir une telle horreur". "Ces jours sont révolus", a repris Nikki Haley. C'est extrêmement dangereux. Donald Trump se prend vraiment pour le maître du monde.

Selon des observateurs, même si Assad pense qu'il peut rester sans s'engager sérieusement dans le processus de paix, la Russie pourrait perdre patience.

Un 2e suspect en garde à vue — Attentat à Stockholm
Le dirigeant social-démocrate a reçu dans la soirée un appel de condoléances du président américain Donald Trump. Neuf blessés se trouvaient dans un état grave. "Tout laisse penser à un attentat ", a-t-il ajouté.

Un engin "ressemblant à une bombe" désarmé à Oslo
La police n'a pas donné plus de détails sur l'engin explosif ou sur le suspect arrêté. L'enquête a été confiée aux services de sécurité intérieure.

Des "dizaines d'armes" découvertes — Désarmement d'ETA
Mais elle refusait son désarmement et sa dissolution exigés par Madrid et Paris, réclamant une négociation sur ses membres détenus.

En marge du sommet sino-américain en Floride, le secrétaire au Trésor, Steve Mnuchin, a déclaré que des sanctions supplémentaires allaient être imposées à la Syrie en réaction à l'attaque chimique.

Les alliés des Etats-Unis au Moyen-Orient, en Asie et en Europe ont tous exprimé leur soutien à l'initative américaine, avec plus ou moins de prudence, certains continuant d'insister pour une solution politique et négociée. "Une fois de plus, on utilise la carte des armes chimiques pour présenter un projet de résolution (.) On n'a qu'une seule obsession à Paris, Londres et Washington, le renversement du régime", affirme le diplomate.

Jeudi, il avait dit souhaiter que le Conseil de sécurité de l'ONU "sanctionne" Assad et réitéré sa volonté de "parler avec les Russes, les Iraniens et les Turcs" pour "essayer d'éliminer" le président syrien et "organiser la transition". "Il ne faut pas exclure l'Iran car ce pays ne veut pas voir de rapprochement entre les Etats-Unis et la Syrie", estime lui aussi un chercheur libanais qui souhaite garder l'anonymat car il travaille en Syrie.

Pour la première fois en six ans de guerre civile en Syrie, Washington cible donc directement le régime de Bachar al-Assad.

Le gouvernement syrien a rejeté les accusations et souligné qu'il avait ratifié en 2013 la Convention sur l'interdiction des armes chimiques.

La Russie a annoncé vendredi la suspension de l'accord avec Washington sur la prévention des incidents aériens en Syrie après les frappes américaines contre une base des forces syriennes. L'Occident a tellement fermé les yeux sur les crimes de Bachar el-Assad qu'il a fini par croire à son impunité.

Recommended News

  • Une fusillade dans une école primaire fait au moins deux morts — Californie

    Une fusillade dans une école primaire fait au moins deux morts — Californie

    En 2015, une fusillade dans un centre social avait fait 14 morts dans cette même ville de San Bernardino. Les autres élèves ont été emmenés dans un lycée non loin de là " par précaution ", ajoute-t-il.

    Mélenchon sort son jeu vidéo de campagne — Fiscal Kombat

    Par exemple, le champion de la France Insoumise s'est mué en Youtubeur pour cette campagne présidentielle. Manuel Bompard , directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, explique le principe du jeu.

    Un camion fonce sur des passants à Stockholm

    Le roi de Suède Carl XVI Gustaf s'est exprimé peu après les attentats . 20 Minutes revient sur les premières images de l'attaque. Une fumée épaisse s'élevait de ce lieu entouré par la police d'un périmètre de sécurité, selon les images des télévisions.
  • Une liste de 8 caches d'armes remise aux autorités — Désarmement de l'ETA

    Une liste de 8 caches d'armes remise aux autorités — Désarmement de l'ETA

    Selon ces experts, ETA est " à l'agonie et le mouvement clandestin compterait tout au plus encore une trentaine de membres ". Maintenant qu'ils ont été saisis, "les produits dangereux seront détruits", a expliqué le chef du gouvernement.
    Donald Trump et Xi Jinping disent avoir établi un lien personnel

    Donald Trump et Xi Jinping disent avoir établi un lien personnel

    Signe de la persistance de points de désaccord, le secrétaire d'Etat a décrit plus tard une discussion "très franche et honnête". Depuis plusieurs semaines, Washington exhorte Pékin à mettre la pression sur son turbulent voisin et allié.

    Russie : la frappe américaine en Syrie est un acte d'agression

    Moscou dénonce un " prétexte inventé" et dit ne pas croire que la Syrie dispose d'armes chimiques , selon un porte-parole. L'attaque soulève une vague d'indignation internationale, plusieurs pays occidentaux mettant en cause le régime d'Assad.
  • Des chrétiens tués dans un double attentat en Egypte

    Les Coptes orthodoxes d'Egypte sont la communauté chrétienne la plus importante et la plus ancienne du Moyen-Orient. Quelques heures plus tard, une autre explosion a retenti à Alexandrie , faisant au moins onze morts et des blessés.
    Mondial de foot 2026 : une candidature commune Etats-Unis, Canada et Mexique

    Mondial de foot 2026 : une candidature commune Etats-Unis, Canada et Mexique

    Le Canada a accueilli la Coupe du monde féminine de soccer en 2015, un événement qui a été qualifié de succès à tous les niveaux. La Coupe du monde de 2018 sera présentée en Russie et celle de 2022 au Qatar.

    Neymar exclu, le Barça laisse filer le Real Madrid — Résultat Liga

    En défense, Samuel Umtiti sera normalement présent, lui qui réalise une saison parfaite pour sa première année avec le Barça.
  • Syrie: les Etats-Unis prêts à frapper Assad de nouveau

    Syrie: les Etats-Unis prêts à frapper Assad de nouveau "si nécessaire"

    L'Union européenne a fait part de son intention de travailler avec les Etats-Unis afin de mettre fin aux brutalités en Syrie. A l'époque, le magnat de l'immobilier Donald Trump avait exhorté M.

    Moto - MotoGP - Argentine - GP d'Argentine (MotoGP) : 66e pole position pour Marc Marquez

    Marc Marquez (Honda HRC), son principal rival pour la couronne, a chuté alors qu'il menait confortablement la course. Au classement général, Viñales compte déjà 14 points d'avance sur Rossi et 30 sur Dovizioso 3e.

    Merkel pointe la responsabilité du régime d'Assad dans l'attaque chimique — Syrie

    Elle a indiqué examiner également "plus de vingt" accusations sur l'utilisation d'armes chimiques entre août et mi-novembre 2016. Pupilles dilatées, convulsions, de la mousse sortant de la bouche, les symptômes observés ne laissent plus de place au doute.

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.