"Le tir de missile nord-coréen, une provocation" — Pence

La Chine s'inquiète de la montée des tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord.

Donald Trump lui-même a laissé entendre, dans un tweet dimanche matin, qu'il n'accusait plus Pékin de manipuler sa monnaie car "ils travaillent avec nous sur le problème nord-coréen". "Nous sommes prêts à répliquer à toute attaque nucléaire par une attaque nucléaire à notre façon", a insisté Choe Ryong-Hae.

Ni Séoul ni Washington n'ont été en mesure de déterminer dans l'immédiat la nature du missile en question.

L'essai est en effet intervenu au lendemain du défilé militaire géant organisé par Pyongyang pour le 105e anniversaire de la naissance du fondateur de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), Kim Il-Sung. Il pourrait s'agir de nouveaux missiles balistiques intercontinentaux, a dit à l'AFP Chad O'Carroll, du média NK News spécialisé sur la Corée du Nord.

Le tir a en outre été effectué quelques heures seulement avant l'arrivée en Corée du Sud du vice-président américain Mike Pence pour des discussions qui se concentreront sur la menace nord-coréenne.

Le monde se dirige-t-il vers un nouveau conflit ouvert impliquant la Corée du Nord? Certains redoutaient cependant que Kim Jong-Un ne prenne prétexte de l'anniversaire de samedi pour réaliser un sixième essai nucléaire.

Corée du nord : l'inquiétude grandie
Cet engin, d'une puissance comparable à 11 tonnes de TNT, a tué au moins 36 membres de Daesh, selon le gouvernement afghan. Un tel porte-avions peut transporter en général 70 à 80 avions ou hélicoptères, dont une cinquantaine d'avions de combat.

Trump veut s'entendre avec Moscou malgré des relations "au plus bas"
Donald Trump n'avait cessé de couvrir de louanges le président russe Vladimir Poutine, un dirigeant "fort" et "intelligent". Il a ainsi parfait son retour à la position traditionnelle américaine sur l'OTAN.

Les enfants kamikazes, la nouvelle arme de Boko Haram au Nigéria
En 2016, l'UNICEF a soutenu psychologiquement 312 000 enfants au Nigeria, au Tchad, au Cameroun et au Niger, et a réuni plus de 800 enfants avec leurs familles.

Selon les analystes de "38 North", un site internet qui fait autorité sur le régime communiste, le site d'essais nucléaires de Punggye-ri est ainsi "amorcé et prêt" à servir.

Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, a indiqué que Donald Trump et son équipe de conseillers militaires étaient "au courant" de ce tir, mais n'avaient "pas plus de commentaire à faire". "Son type reste encore à être identifié".

Fin mars-début avril, la Corée du Nord avait déjà tiré trois missiles balistiques vers la mer du Japon.

Pyongyang est sous le coup de nombreuses sanctions imposées par les Nations unies en raison de ses programmes nucléaires et balistiques et de son ambition de se doter d'un missile capable d'atteindre les Etats-Unis.

Moscou de son côté, "suit avec une grande inquiétude la montée des tensions dans la péninsule coréenne", a expliqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

S'exprimant avant cette gigantesque parade militaire, le numéro 2 du régime nord-coréen a promis que son pays est "prêt à répondre à une guerre totale par une guerre totale". Pour l'heure Pyongyang ne semble avoir ni réussi à contruire des missiles d'une portée suffisante pour atteindre le territoire américain ni à intégrer un engin atomique sur un lanceur. Une véritable force de frappe balistique depuis ses sous-marins renforcerait nettement la dissuasion nucléaire nord-coréenne.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.