Les banques galvanisées par la victoire de Macron — Bourse

Bourse : les banques galvanisées par la victoire de Macron

Bourse : les banques galvanisées par la victoire de Macron

Ce duel exclut les deux grands partis traditionnels.

Le CAC 40 à Paris bondit de 4,5% (227,82 points) à 5.287,02 points à 10h25 GMT et évolue à son plus haut niveau depuis janvier 2008.

L'indice vedette de la Bourse de Francfort, le Dax, a terminé sur un nouveau record de 12 454,98 points, grâce à un gain de 3,37 %, tandis que Milan, Madrid et Londres ont progressé respectivement de 4,77 %, de 3,76 %, de 2,11 %.

Ce sont les valeurs bancaires qui ont profité le plus du soulagement ambiant. Vient ensuite le Crédit Agricole avec une hausse de +7,68% à 13,39 euros, le trio de tête est clôturé par BNP Paribas avec +6,74% à 66,18 euros. La banque britannique Barclays, l'italienne Unicredit ou encore l'allemande Deutsche Bank ont aussi enregistré de fortes progressions.

Hier soir, dès les résultats du premier tour connus, le taux de change de l'euro a fait un bond. Plus significatif, l'écart de taux avec le Bund allemand, qui sert de référence, s'est nettement rétréci, témoignant de l'optimisme des investisseurs quant à la qualité de la dette française. Il s'agit d'un plus haut depuis fin avril 2015. Il s'échangeait en fin de journée autour de 1,085 dollar.

Deux bureaux de vote fermés à Besançon — Opération de déminage
Deux personnes sont ensuite sorties du véhicule pour prendre la fuite, laissant le moteur du véhicule tourner, selon BFMTV. Durant l'opération, le bureau de vote et des commerces situés à proximité ont été temporairement évacués.

Tennis - Monte-Carlo - Pouille rejoint Ramos en demi-finales
Mais l'Uruguayen a retrouvé ses moyens comme par enchantement, et a rapidement mené 4-0 dans la deuxième manche. Il affrontera samedi l'Espagnol Albert Ramos .

Une fin de campagne bouleversée par l'attentat de Paris — Présidentielle
Et c'est sans doute sur le compte Twitter de Jean-Luc Mélenchon que l'on retrouve le vocabulaire le plus prudent. Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan a lui confirmé quil irait en Seine-Saint-Denis puis dans lEssonne.

Désormais, les jeux semblent faits: "les investisseurs considèrent pour acquis le fait qu'Emmanuel Macron deviendra le prochain président de la République dans deux semaines", a affirmé dans une note Ray Attrill, de la National Australia Bank.

Les marchés craignaient aussi une accession au second tour du candidat de "La France insoumise" Jean-Luc Mélenchon, devenu héraut de la gauche radicale, très critique sur l'UE et la mondialisation.

"La question se posera (.) sur du plus long terme d'avoir la capacité pour Emmanuel Macron de regrouper une majorité parlementaire stable autour de lui". Contraint par le régulateur italien de choisir entre ses participations dans Mediaset et Telecom Italia, le groupe a donné vendredi sa préférence à l'opérateur télécoms s'il devait se séparer d'un actif en Italie, alors qu'il s'est embourbé dans un conflit judiciaire avec le groupe des Berlusconi.

Sanofi prenait 2,77% à 84,64 euros, bénéficiant de l'obtention par le laboratoire pharmaceutique et son partenaire américain Regeneron d'un avis positif d'un comité de l'Agence européenne du médicament (EMA) sur leur demande d'autorisation de commercialiser Kevzara (sarilumab), dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde active. Cela risquerait de provoquer un "désordre majeur" et une "dislocation" de l'Union européenne, avait averti la semaine dernière la directrice générale du FMI, Christine Lagarde. Sartorius Stedim Biotech (SSB), fournisseur de services pour l'industrie biopharmaceutique, reculait aussi de 0,11% à 61,90 euros, pénalisée par un ralentissement de la croissance de ses ventes au premier trimestre.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.