Ligue des champions: l'Atlético avec Torres, le Real aligne Danilo

Le club entraîné par Zinédine Zidane s'était imposé 3 à 0 à l'aller.

La finale de la Ligue des Champions verra s'affronter la Juventus de Turin au Real de Madrid. Loin de se reposer sur leurs lauriers, les locaux posent le pied sur le ballon et poussent le Real dans ses retranchements. Leur troisième finale en quatre ans. En trompant Jan Oblak, l'Espagnol a permis au Real Madrid d'inscrire une ligne de plus à son palmarès déjà très riche.

Être à nouveau en finale est, en soi, une consécration pour Zidane: champion d'Europe en 2016 pour sa première saison comme entraîneur principal, l'ancien joueur français est proche d'écrire une nouvelle page de sa légende, celle d'un héros du football né sous la plus belle des étoiles. Diego Simeone se félicite de la prestation de ses joueurs. Après un quart d'heure de jeu, les Colchoneros menaient 2-0 et avaient presque effacé leur défaite 0-3 du match aller. Sur le premier, Saúl Niguez reprenait d'une superbe tête un corner sortant au premier poteau de Koke. Il est fondamental. Je lui ai demandé comment il avait fait pour éliminer de la sorte trois adversaires dans un si petit espace et lui-même n'a pas su me dire (il sourit).

Les rebelles syriens suspendent leur participation aux pourparlers
Les zones de désescalade établies, mais les détails restent incomplets sur la réelle mise en action de l'accord. L'accord n'entrera donc réellement en vigueur que le 4 juin, lorsque ces zones seront précisément définies.

Pepe, la fausse rumeur — PSG
Selon la radio espagnole Cadena Ser , le défenseur du Real Madrid Pepe serait tout proche de rejoindre le club de la Capitale. Pepe sera-t-il alors la première recrue du PSG? Le Portugais ne serait pas insensible à une offre du PSG .

Présidentielle : Macron le plus convaincant pour 63% des téléspectateurs
L'enquête a été réalisée en ligne du 2 au 4 mai auprès d'un échantillon de 2264 personnes inscrites sur les listes électorales. La campagne officielle de l'entre deux tours de l'élection présidentielle de 2017 se termine vendredi soir minuit.

L'exploit, gigantesque, a toutefois pris forme après un début de match incroyable d'intensité avec une équipe de l'Atletico capable d'aller au contact sur chaque duel, de placer une agressivité de tous les instants, et surtout de marquer rapidement.

Le club "colchoneros" a choisi d'aligner un duo d'attaque composé d'Antoine Griezmann, auteur sur penalty du deuxième but de son équipe, et de Fernando Torres, préféré à Kevin Gameiro dans le onze de départ face au Real, qui titularisait pour sa part le latéral droit brésilien Danilo.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.