L'Iran riposte aux "attaques" lancées par Donald Trump en Arabie Saoudite

Discours de Trump à Ryad: la lutte antiterroriste n'est «pas une bataille entre religions»

Discours de Trump à Ryad: la lutte antiterroriste n'est «pas une bataille entre religions»

'L'Amérique est prête à être à vos côtés (.) mais les pays du Proche-Orient ne peuvent attendre que la puissance américaine écrase l'ennemi pour eux (.) Ils doivent décider de l'avenir qu'ils veulent pour eux-mêmes, leurs pays, leurs enfants'. "Il a présenté la lutte contre le terrorisme non pas comme une guerre de religion mais comme " une bataille entre le Bien et le Mal " :" Il s'agit d'une bataille entre des criminels barbares qui cherchent à éradiquer la vie humaine et des gens biens de toutes les confessions qui cherchent à la protéger.

Le président des Etats-Unis a prononcé à Ryad, la capitale de l'Arabie saoudite, un discours sur "une vision pacifique" de l'islam qui était très attendu, car venant d'un homme qui n'a eu de cesse de proférer des invectives contre le monde musulman lors de la campagne présidentielle américaine l'an dernier. L'opération menée par l'Arabie saoudite et ses alliés au Yémen contre une autre rébellion, celle des Houthis, a été évoquée comme un front de la lutte contre le terrorisme.

"En attendant que le régime iranien montre sa volonté d'être un partenaire dans la paix, toutes les nations (.) doivent travailler ensemble pour l'isoler", a-t-il dit, en accusant le régime iranien d'attiser "les feux du conflit confessionnel et du terrorisme". Il a déclaré: "Ce n'est pas une bataille entre religions (.) entre civilisations, c'est une bataille entre le bien et le mal".

Sur l'Iran, pays avec lequel les Etats-Unis sont en brouille depuis plusieurs décennies, M. Trump a dénoncé un pays "responsable de tant d'instabilité dans la région".

Le président américain a multiplié dimanche les rencontres avec des dirigeants de la région, dont ceux des monarchies du Golfe et son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi.

Le président américain a exhorté les pays musulmans à n'offrir aucun "refuge aux terroristes".

Attentat de Manchester: "la police pense connaître l'identité" de l'assaillant (Theresa May)
Elle et son concurrent principal, Jeremy Corbyn, ont pris la décision de mettre en suspend leur campagne pour les législatives. La police cherche à établir "s'il a agi seul ou s'il a reçu l'appui d'un réseau".

Rennes : Christian Gourcuff s'explique sur la polémique Armand
J'ai des responsabilités, je suis entraîneur du Stade Rennais, pas d'une équipe qui prépare un match de kermesse . Dans le but, Benoît Costil disputera son dernier match avec Rennes et portera le brassard.

Pas "d'ingérence ou d'influence" dans l'enquête sur les ingérences russes — États-Unis
Et il aurait réclamé la semaine dernière des moyens supplémentaires pour l'enquête au ministère de la Justice, selon des médias. Trump a néanmoins affirmé hier qu'il avait toujours eu l'intention de limoger le patron du FBI".

"Le terrorisme s'est étendu au monde entier". Pendant la longue année qu'aura duré la campagne victorieuse de Donald Trump pour remporter la Maison Blanche, le milliardaire s'en est très régulièrement pris à l'islam et aux musulmans. Cette fermeté est applaudie par l'Arabie saoudite alors que Téhéran et Ryad n'entretiennent plus de relations diplomatiques depuis l'exécution en 2016 d'un leader chiite saoudien. M. Trump, qui portait une kippa noire, a posé la main droite sur le mur et a glissé, selon la tradition, un bout de papier dans les interstices entre les pierres.

Pour commencer la journée, Donald Trump a eu des entretiens en tête-à-tête avec un certain nombre de dirigeants arabes.

Un ministre iranien a suggéré que la rhétorique offensive de Donald Trump à l'égard de Téhéran était liée à la signature de méga-accords commerciaux avec Riyad.

La visite de Donald Trump en Arabie Saoudite a donc exacerbé des crispations déjà préoccupantes dans la région.

Pour sa part, M. Netanyahou a déclaré qu'il espérait que "l'alliance remarquable entre Israël et les Etats-Unis deviendra de plus en plus forte", dans le cadre du mandat de M. Trump.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.