Barnier prêt à laisser du temps au Royaume-Uni — Brexit

Élections en Grande-Bretagne : Theresa May perd sa majorité absolue, selon les premières projections

Élections en Grande-Bretagne : Theresa May perd sa majorité absolue, selon les premières projections

Avec 318 députés, le Parti conservateur est arrivé en tête du scrutin, mais a perdu douze sièges, tandis que l'opposition travailliste dispose de 262 députés (+30), selon les résultats définitifs publiés vendredi après la défaite des conservateurs dans leur bastion de Kensington, ultime affront porté à Theresa May.

Le taux de participation (68,72%) est le plus élevé pour des élections législatives depuis 1997. Pour l'heure, Theresa May s'est bien gardée de se prononcer sur son avenir personnel.

Alors qu'elle espérait imposer sa vision du "Brexit dur", elle devra au contraire composer en permanence en interne avec les élus les plus réfractaires à son projet, tout en négociant avec l'UE.

Le vétéran travailliste Jeremy Corbyn, un partisan de l'aile gauche du Labour, souhaite adopter un ton plus conciliant face à Bruxelles afin de conserver un accès au marché unique européen. 'Elle a perdu des sièges conservateurs, perdu des voix, perdu le soutien et la confiance: c'est assez pour qu'elle parte et laisse la place à un gouvernement vraiment représentatif', a-t-il déclaré.

Elle doit s'exprimer à nouveau dans la matinée.

Cette projection a aussitôt provoqué une chute de la livre sterling à New York. Enfin, dernière réaction, celle des financiers... qui auront le mieux souligné aux Britanniques la difficulté de leur situation: hier, la livre a de nouveau chuté -de 1,5 %- mais la Bourse de Londres terminé en hausse de 1,04 %, les grandes multinationales voyant dopée la valeur de leurs revenus à l'étranger du fait de cette chute.

Pour le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel, le scrutin constitue un désaveu pour Mme May et sa position en faveur d'un Brexit "dur". La Commission européenne "est prête, elle, à ouvrir les négociations", a-t-il réaffirmé. Son homologue allemand, Günther Oettinger, a jugé lui que Londres était désormais un partenaire "faible" et "mauvais" pour négocier le Brexit. À Paris, le Premier ministre Edouard Philippe a jugé que ces résultats étaient "une forme de surprise" mais qu'ils ne remettaient pas "en cause" le Brexit.

La République en Marche! prête à envahir l'Assemblée nationale — Législatives
Son score de 13% dimanche contraste avec les 21,30% de voies que Marine Le Pen avait décrochées au premier tour de la présidentielle.

Favre fait le point sur Balotelli et Seri
En fin de contrat avec Nice , Mario Balotelli est bien parti pour rester dans le sud de la France . La rumeur prête, ainsi, un intérêt prononcé de l'OGC Nice pour Admir Mehmedi (26 ans).

A Londres, une camionnette fauche des piétons devant une mosquée
La direction de la mosquée a depuis changé plus de lettres de menaces reçues reçues après les attentats à Paris en novembre 2015. En effet, le pays a été frappé par trois attentats en trois mois , dont deux impliquant des véhicules ayant fauché des piétons .

"Je viens d'aller voir Sa Majesté la reine et je vais maintenant former un gouvernement, un gouvernement qui puisse rassurer et faire avancer le Royaume-Uni en ce moment critique. Son leadership est remis en question et elle sera sous pression pour démissionner si les résultats se confirment", a renchéri Iain Begg, professeur à la LSE, à l'AFP.

Les Britanniques élisent, ce jeudi, leurs députés. May Theresa May maintient ainsi sa garde rapprochée. La gauche a toutefois entamé une remontée spectaculaire, qui a abouti à un résultat particulièrement décevant pour les conservateurs.

Quant aux indépendantistes écossais du SNP, ils perdent une vingtaine de sièges, avec 34 sièges, et les Libéraux-Démocrates sont en progression avec 14 sièges. Les Lib-Dem ont prévenu le 8 juin au soir qu'il n'y aurait "pas de coalition, pas d'accord" avec les autres partis. "Si le resserrement spectaculaire des sondages avant le vote avait introduit un élément de doute, la plupart des investisseurs n'envisageaient aucun autre scénario que celui d'une victoire pure et simple du Parti Conservateur". Le parti europhobe Ukip a lui disparu du Parlement, selon ces projections.

Pour Angus en revanche, c'est "un bazar complet pour faire court".

Jeremy Corbyn, "c'est un chic type", disait récemment à l'AFP Wendy Mack, 40 ans, en brandissant une pancarte "Votez Labour". Mais M. Corbyn a mené une campagne plus réussie qu'attendu, multipliant les meetings au contact des électeurs et exploitant plusieurs faux-pas de Mme May, notamment sur la protection sociale.

Le Brexit a été paradoxalement éclipsé durant la campagne par les questions de la protection sociale et de la sécurité dans ce pays frappé par trois attentats en moins de trois mois.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.