Ankara nie avoir divulgué l'emplacement des positions américaines — Syrie

Khalil Ashawi  Reuters                       Des soldats américains sur une route entre Al-Raï et Azaz au nord d'Alep en Syrie le 4 octobre

Khalil Ashawi Reuters Des soldats américains sur une route entre Al-Raï et Azaz au nord d'Alep en Syrie le 4 octobre

L'agence Anatolie a dévoilé mardi la présence d'une dizaine d'avant-postes américains et précisé dans certains cas le nombre de soldats américains et français qui les occupent. Ainsi, 200 soldats américains et 75 soldats des forces spéciales françaises seraient localisés dans un avant-poste situé à une trentaine de kilomètres au nord de Raqa, capitale autoproclamée de Daesh. Des révélations qui ont d'ores et déjà provoqué la colère des services américains.

"Nous serions très inquiets si des responsables d'un allié de l'Otan mettaient volontairement en danger nos troupes en divulguant des informations confidentielles ", s'est indigné le porte-parole du Pentagone, Adrian Rankine-Galloway. En cause notamment, l'important désaccord qui oppose les deux pays concernant la force qui doit conduire l'assaut final contre les djihadistes de Raqqa.

Très haut débit : non, Emmanuel Macron n'accélère pas le calendrier
Plutôt étrange puisque la France est pratiquement couverte intégralement en haut débit, les 2 millions de foyers restants pouvant opter pour des offres satellitaires.

Conflit israélo-palestinien : Macron appelle à une "reprise des négociations"
Pour rappel, il avait même organisé en janvier 2017 une conférence internationale sur le Proche-orient. Cette initiative avait suscité l'ire d'Israël, hostile à la tenue de discussions multilatérales.

"Cameroun: "un navire de l'armée chavire en mer, " des dizaines " de disparus
Une commission d'enquête et une cellule de crise ont d'ores et déjà été mises sur pied pour gérer cette situation. Les premières informations indiquent que la mer s'était subitement agitée.

Or, la Turquie considère les YPG comme liés au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qu'elle classifie d'organisation "terroriste". Or ces milices sont le fer de lance de la coalition arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenus par le Pentagone.

Dans un article publié lundi avec forces détails, l'agence de presse progouvernementale turque Anadolu aurait indiqué l'emplacement de pas moins de dix installations militaires américaines en Syrie. Pour cela, ils ont envoyé des armes aux Kurdes, mais cela inquiète Ankara qui craint que ces armes finissent aux mains du PKK.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.