Macron fait polémique avec "les gens qui ne sont rien"

Le président français Emmanuel Macron le 2 juillet 2017 à Bamako

Le président français Emmanuel Macron le 2 juillet 2017 à Bamako

Dans son discours, hommage aux entreprises et à la réussite, Emmanuel Macron a prononcé une petite phrase, qui fait polémique parmi ses adversaires politiques sur les réseaux sociaux depuis lors, comme le relève France Info.

Plusieurs responsables politiques ont critiqué dimanche Emmanuel Macron, pour avoir évoqué ce jeudi, lors d'une rencontre avec des entrepreneurs, "les gens qui ne sont rien", beaucoup voyant du "mépris" dans cette formule. "Parce que c'est un lieu où on passe, parce que c'est un lieu qu'on partage".

Le président de la République a filé cette métaphore pendant son discours.

Arnault, Bettencourt et les autres sont des voleurs — Classement des fortunes
La fortune des membres du Top 10 a fait un bond de 35% par rapport à l'an dernier grâce à la bonne santé des places financières. C'est le patron de LVMH Bernard Arnault - 47 milliards d'euros cette année -, premier rôle fantomatique du film Merci patron!

Le monde politique belge salue la mémoire de Simone Veil
Simone Veil, 26 novembre 1974, Assemblée Nationale, dans Site de l'Assemblée Nationale, 1er séance du 26 novembre 1974 . Elle sera élue présidente de l'assemblée strasbourgeoise dès la première séance, en juillet 1979.

Mercato: Gonalons vers l'AS Roma
Né à Vénissieux, et ayant fait sa formation à Lyon, Maxime Gonalons quitterait donc à 28 ans pour la première fois le Rhône. L'entraîneur Bruno Genesio espère donc désormais voir débarquer des joueurs à la hauteur pour maintenir le niveau.

"Ne pensez pas que si demain vous réussissez vos investissements ou votre start-up, la chose est faite".

"Dans une gare, vous croisez des gens qui réussissent et d'autres qui ne sont rien", a lancé le président de la République, s'attirant une vague de protestations aussi bien à droite qu'à gauche. "Propos plus que honteux", a par exemple estimé Florian Philippot, notamment rejoint par les anciens ministres Thierry Mariani et Christine Boutin, ou encore par la secrétaire nationale du Parti de gauche, Martine Billard. "Ce n'est pas un dérapage, c'est une honte", a également attaqué le psychanalyste médiatique Gérard Miller, soutien de Jean-Luc Mélenchon pendant la campagne présidentielle.

"Pour Macron, il y a en France des gens qui réussissent et 'des gens qui ne sont rien'". Je ne sais pas si vous réalisez si Nicolas Sarkozy avait dit cela. Parmi les personnalités ayant commenté cet extrait, le journaliste Aymeric Caron a également critiqué le "mépris de classe".

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.