Un navire américain croise près d'une île revendiquée par Pékin

Washington brave Pékin avant une conversation entre Trump et Xi

Washington brave Pékin avant une conversation entre Trump et Xi

Ce dimanche 2 juillet, un navire militaire américain s'est aventuré à moins de 12 milles nautiques (22.22 km) d'une île contrôlée par Pékin en mer de Chine méridionale. La Chine a surtout protesté pour marquer sa volonté de rappeler sans détour sa souveraineté revendiquée sur cet archipel stratégique dans le cadre de sa vision géopolitique dite "des neuf traits" en vertu de laquelle la quasi-totalité des territoires insulaires des deux Mer de Chine (à commencer par Taïwan, puis les Paracels et les Senkaku disputées au Japon) doivent lui revenir.

La Chine a déployé des navires militaires pour mettre en garde l'USS Stethem, passé au large des îles Paracels.

Les relations bilatérales sino-américaines s'étaient réchauffées depuis une rencontre entre les deux dirigeants en avril.

"Les îles Paracels font partie du territoire ancestral de la Chine".

En réaction à la présence de ce bâtiment américain, la Chine a envoyé des navires militaires et des chasseurs pour l'éloigner, a déclaré Lu Kang, porte-parole du ministère, dans un communiqué cité par l'agence de presse officielle Xinhua (Chine nouvelle). Pékin continuera à prendre toutes les mesures nécessaires pour défendre sa souveraineté et sa sécurité nationales, a-t-il ajouté.

Plusieurs morts dans un accident — Allemagne
Vue aérienne de l'accident sur la A9 près de Müchberg en Allemagne , qui a fait au moins onze morts et trente blessés. Mais les recherches n'ont rien donné, laissant craindre que tous aient été piégés par les flammes.

Deux nouvelles lignes TGV rapprochent Paris de l'Atlantique
Au lendemain de l'inauguration par Emmanuel Macron de la ligne à grande vitesse qui permet de relier Rennes à Paris en 1 h 25. Malgré ce succès, le gouvernement pourrait freiner sur la prolongation de la LGV jusqu'à Toulouse .

Pour Hamon, Macron est un président "libéral-autoritaire"
Une interview dans laquelle il a notamment l'occasion de revenir sur les premiers pas d'Emmanuel Macron à l'Élysée. Il s'était fait discret depuis son élimination lors du premier tour de l'élection présidentielle au mois de mai.

Pour rappel, c'est la seconde fois que les Etats-Unis agissent de la sorte depuis l'accession au pouvoir de Donald Trump. La première opération avait eu lieu le 25 mai, dans l'archipel Spratley, plus au sud.

Les États-Unis ont irrité les dirigeants de la Chine la semaine dernière en signant une entente de 1,4 milliard $ pour la vente d'armes à Taïwan. Washington avait également annoncé jeudi des sanctions contre une banque chinoise, la Bank of Dandong, accusée d'avoir facilité des transactions au profit d'entreprises liées au développement de missiles balistiques nord-coréens.

La Chine n'a jamais cessé de considérer l'île de Taïwan comme une de ses provinces et n'a jamais non plus renoncé à la reconquérir.

Lors de sa conversation lundi avec Donald Trump, Xi Jinping a déploré que la relation bilatérale était désormais assombrie par des " facteurs négatifs", selon un communiqué de la diplomatie chinoise.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.