La cote de popularité d'Emmanuel Macron s'effondre

Sondage : Edouard Philippe devient plus populaire qu'Emmanuel Macron

Sondage : Edouard Philippe devient plus populaire qu'Emmanuel Macron

Le désaveu est particulièrement spectaculaire au sein des sympathisants centristes, auprès desquels Emmanuel Macron perd 14 points en un mois.

Il n'a plus la cote auprès des Français. Edouard Philippe, le Premier ministre, fait également marche-arrière (-2 points) et devance le président de la République d'un point, à 37% d'opinions positives.

49% (+13) des personnes interrogées jugent négativement l'action du chef de l'Etat.

En juillet 2012, le président Hollande recueillait 59% d'opinions favorables, 16 points de mieux que son successeur, avant de perdre 9 points en août. Ainsi Emmanuel Macron paie-t-il cash l'inexpérience des apprentis-députés de son mouvement, mais également la baisse du budget de la Défense, le bruyant départ du chef d'état-major des armées ou encore la baisse des aides au logement (APL). "En baisse sur la quasi-totalité des franges de l'opinion, Emmanuel Macron se voit avant tout sanctionné auprès des sympathisants du centre (81% d'opinions favorables, -14 points)", note l'institut de sondage, qui souligne que la baisse s'observe également du côté des sympathisants des Républicains (-8 points).

L'Angleterre élimine la France — Euro féminin
Quatre ans plus tôt, cependant, les Bleues ont battu l'Angleterre aux tirs au but, en quarts de finale . Les Françaises seront également privées de leur capitaine, Wendie Renard et Eve Perisset.

Deux Casques bleus marocains tués — Centrafrique
Un regain de violences en République centrafricaine, marqué notamment par la mort de neuf Casques bleus, cette année, risque d'effacer des années d'efforts pour restaurer une fragile stabilité, a prévenu, hier, le secrétaire général des Nations unies.

Critique : Valerian et la Cité des mille planètes
Le plus grand défi " de la carrière de Besson laisse un sacré goût amer ... Valérian , source d'inspiration pour. Il est très très loin du superhéros.

Emmanuel Macron avait déjà perdu dix points de popularité, à 54%, en un mois dans le baromètre de l'exécutif réalisé par l'Ifop pour le Journal du dimanche, la plus forte baisse d'un président après trois mois de pouvoir chez ce sondeur, à l'exception de Jacques Chirac en 1995.

Près d'un Français interrogé sur deux (49 %, -8 %) estime toutefois que le gouvernement est " prêt à prendre des décisions impopulaires si elles sont bonnes pour le pays", mais moins d'un sur trois (32 %) dit avoir confiance en lui pour moraliser la vie publique.

Autre enseignements de ce sondage: le chômage ainsi que l'emploi restent les préoccupations principales des Français (25 %).

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.