Maroc : une manifestation pour dénoncer les agressions sexuelles envers les femmes

Une jeune fille victime d'un viol collectif dans un bus, une vidéo circule sur les réseaux sociaux

Une jeune fille victime d'un viol collectif dans un bus, une vidéo circule sur les réseaux sociaux

Cette dernière, à moitié dénudée, pousse des cris de détresse, alors que le bus continue de rouler tranquillement, sans qu'aucun passager n'intervienne.

Les agresseurs, âgés de 15 à 17 ans, ont été arrêtés dès le lendemain.

Pour rappel, dans la nuit de dimanche à lundi, une vidéo d'une jeune fille agressée par une bande d'adolescents dans un bus a suscité l'indignation et la colère de beaucoup de Marocains sur les réseaux sociaux.

La scène a eu lieu à Casablanca, précise la presse locale, affirmant que la victime est atteinte d'un handicap mental.

Deux vidéos et c'est l'agression de trop. Ce mercredi 23 août, ce sont plus de 300 personnes qui ont crié au scandale dans les rues de Casablanca pour dénoncer le viol collectif récemment survenu dans un bus de la métropole économique.

Prends l'argent : le nouveau boulot prometteur de François Fillon
Un beau programme pour François Fillon , dont l'annonce de la nomination a déjà fait gagner 1,6% à l'action Tikehau. L'ancien premier ministre rejoint une société financière très ambitieuse qui a très vite grandi.

PSG - Toulouse : Ligue 1, Matuidi remercie encore Neymar
L'indemnité versée par la Juventus au PSG est de 20 millions d'euros plus 10,5 de bonus éventuels, a précisé le club italien sur son site internet.

Donald Trump choisit le maintien des troupes américaines — Afghanistan
Dorénavant, Trump veut mettre les bouchées doubles sur un conflit qui s'enlise depuis de nombreuses années: le conflit afghan. Le président américain souhaitant rajouter des hommes sur le front n'a pas encore donné de chiffres exacts.

"Personne ne peut rester indifférent [.] cela nous concerne tous", a lancé Fatym Layachi, chroniqueuse et metteur en scène présente parmi les manifestants.

" Il y a un grand danger aujourd'hui, c'est la banalisation de ces crimes, des viols contre des femmes dans l'espace public ", confie Salah El Ouadie, poète et président du mouvement Damir (conscience) à l'AFP. "Les enquêtes et investigations intensives, confortées par les expertises techniques à propos de cette vidéo, dont l'enregistrement remonte à trois mois, ont permis d'identifier les suspects quelques heures après la diffusion de la séquence et de les arrêter à leur domicile sis à Lamâaguiz à Sidi Bernoussi", lit-on dans le communiqué de la DGSN.

Au Maroc, marcher seule dans la rue relève parfois du parcours du combattant.

Si les femmes marocaines sont libres de ne pas porter le voile, elles sont fréquemment l'objet d'insultes, de remarques désobligeantes et d'agressions sexistes dans les espaces publics: les chiffres officiels évoquent ainsi près de deux Marocaines sur trois victimes de ces brutalités. Des cas de violence qui surviennent notamment dans des lieux publics. Pour le moment, une loi existe bien, mais se contente de condamner le harcèlement des femmes au travail, sans s'attaquer à la question du harcèlement dans les espaces publics.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.