"Pas assez dure" avec Pyongyang — Donald Trump

Corée du Nord

Corée du Nord

"(.) Mais la donne a changé", a-t-il dit.

Dès ce vendredi matin, Donald Trump a envoyé son tweet quotidien concernant la Corée du nord: " Les solutions militaires sont maintenant pleinement mises en place, verrouillées et chargées, si la Corée du Nord agit de manière imprudente.

"Je lis: 'Nous serons à Guam d'ici le 15 août'".

En réponse, la Corée du Nord a menacé de tirer des missiles balistiques vers l'île de Guam dans l'océan Pacifique, où se trouve une base militaire américaine.

"Ce n'est pas un défi". Un changement de ton qui divise même dans son camp. "J'objecte aux commentaires du président car il faut être certain d'être en mesure de faire ce que l'on dit", a estimé le sénateur républicain John McCain dans un interview radio, en déplorant le manque de prudence de Donald Trump. Et il ne va pas menacer le Japon.

"Notre bureau sera informé par les militaires et utilisera toutes les moyens de communication de masse pour envoyer le message au public", a déclaré Mme Gaminde, ajoutant que les gens devraient se connecter aux médias locaux - radio, presse, télévision - pour avoir davantage d'informations dès qu'ils entendront les sirènes. "Nos alliés sont en sécurité", a-t-il assuré en outre.

Une cinquantaine de migrants "intentionnellement noyés" au large du Yemen
Les victimes avaient apparemment été enterrées dans des tombes peu profondes par des survivants. L'âge moyen des migrants est de 16 ans, a-t-on informé.

France: dernier Conseil des ministres avant de courtes vacances
Annick Girardin , ministre des Outre-mer, passera ses vacances dans l'archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon. Bruno Le Maire (Economie) passera lui, "quelques jours, comme tous les ans", quelque part en Italie.

Transferts : Neymar à Paris, c'est confirmé
Selon BFM TV, le PSG a vendu vendredi 10.000 maillots au nom de Neymar et un total de 500.000 euros de produits dérivés. Le joueur avait résilié sa clause de cession auprès du FC Barcelone pour un montant de 222 millions d'euros.

Le président a néanmoins déclaré que les Etats-Unis 'envisageron (t) toujours les négociations'.

Interrogé sur la préparation des Etats-Unis en cas d'acte hostile du régime de Pyongyang, il a répondu: "Nous sommes prêts".

La Corée du Nord avait répliqué en disant, mercredi, "examiner soigneusement" un projet de frappe sur le territoire américain de l'île de Guam, dans le Pacifique.

Le général Kim Rak Gyom, commandant du Corps stratégique de l'Armée populaire de Corée (APC), a affirmé dans un discours que le Corps étudiait le plan "de tirs d'encerclement autour de l'île de Guam", qui est à ses yeux "une action pratique pour frapper les bases américaines à Guam". Donald Trump, qui avait promis "le feu et la colère " à Pyongyang, a continué à s'enflammer jeudi 10 août. "La Corée du Nord devrait ne plus proférer la moindre menace contre les Etats-Unis", a poursuivi le magnat de l'immobilier lors d'une intervention à Bedminster (New Jersey). Cette résolution d'inspiration américaine pourrait priver la dictature nord-coréenne de plus de 1 milliard de dollars de revenus par an, alors qu'elle a enregistré, en 2016, une progression record de son PIB depuis 17 ans.

"Des missiles Hwasong-12 lancés par l'APC traverseront le ciel au-dessus des préfectures japonaises de Shimane, Hiroshima et Kochi". "En fournissant un préavis, ils envoient également le message tacite que ce qu'ils vont faire n'est pas une véritable attaque". Mais le dialogue entre les américains et la Corée du Nord n'a jamais été normalisé. "Je pense que la Chine peut faire beaucoup plus, oui".

A propos de la Chine, le président américain a rappelé l'influence que Pékin pouvait avoir sur son voisin.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.