Un homme armé d'un couteau arrêté, la section antiterroriste saisie — Tour Eiffel

Neymar Tour Eiffel

Neymar Tour Eiffel

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête, ouverte pour "association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d'atteinte aux personnes" et "tentatives d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique". Arrivé sur les lieux, il a sorti un couteau en criant "Allah Akbar". Selon des sources proches de l'enquête, le jeune homme, né en 1998, a "des antécédents psychiatriques". Il a ensuite sorti un couteau en criant 'Allah Akbar'. Selon les premiers éléments de l'enquête, le suspect est un Français né en Mauritanie en août 1988. Samedi soir vers 23h30, un individu détenteur d'une arme blanche a été interpellé alors qu'il tentait de forcer l'un des contrôles de sécurité de la tour Eiffel, a indiqué la Société d'exploitation de la tour Eiffel (SETE) dans un communiqué ce dimanche. Une patrouille Sentinelle l'a alors mis en joug, l'homme a fini par poser son arme, sans opposer de résistance.

Le monument, qui arborait les couleurs du PSG jusqu'à 01 heure dimanche pour "saluer l'arrivée" de l'attaquant star brésilien Neymar à Paris, accueille ses derniers visiteurs jusqu'à minuit tous les jours et ferme ses portes à 00h45.

Des parents au QI trop bas perdent la garde de leurs enfants
Quatre ans après cette décision, les parents de l'enfant n'ont toujours pas récupéré la garde de leur bambin. Aujourd'hui, Sherrene se bat aux côtés du couple pour qu'ils retrouvent la garde de leurs deux enfants.

Il balance des bouteilles d'acide à 14 ans — Paris
Le laboratoire de la préfecture de police s'est rendu sur place et a constaté que les bouteilles contenaient bien de l'acide. L'impact des bouteilles sur le sol produit une forte détonation et des projections de liquide .

Pays-Bas: il vole deux lampadaires et les met sur le toit de sa voiture
Ivre , l'automobiliste a refusé de se soumettre à l'alcootest, roulait sans permis et la voiture n'était pas assurée. Quant à la raison du vol de ces lampadaires, elle n'est pas encore. éclaircie.

"Les forces de police présentes sur place ont procédé à une vérification complète du site et ont demandé son évacuation vers 00h30", précise la SETE. Il était hospitalisé dans un service psychiatrique depuis plusieurs mois et sa mesure d'hospitalisation avait été renouvelée le 27 juillet pour six mois, d'après une source proche de l'enquête consultée par l'Agence France-Presse (AFP). Il était en permission de sortie du 4 au 6 août, a-t-elle ajouté.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.