" "Dupont-Aignan veut " rassembler les patriotes " de Wauquiez à Le Pen

Dupont-Aignan prône une

Dupont-Aignan prône une"recomposition politique de la droite

Cependant, une autre figure politique semble partager la même vision que Nicolas Dupont-Aignan.

Invité ce jeudi de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, l'ex-candidat à l'élection présidentielle a développé son idée: "Si Marine Le Pen repart dans sa roue pour faire le nouveau FN qui sera exactement le même, si Wauquiez veut faire du Sarkozy sans la moitié des LR qui sont passés chez Macron et si moi je continue à faire la même chose, et bien on disparaîtra".

"Le Front national pense qu'il va gagner seul, c'est faux, on l'a vu".

Météo de ce jeudi : averses et temps frais
Nous prévoyons donc encore une alternance d'épisodes nuageux à l'origine de quelques averses locales, et de périodes ensoleillées. Le vent est encore modéré à assez fort ce jeudi et les rafales pourraient approcher les 60 km/h de secteur ouest.

40 véhicules autonomes Renault-Nissan-Mitsubishi d'ici 2022
Elle vise 14 millions de ventes de véhicules et un chiffre d'affaires consolidé de 240 milliards de dollars en 2022. Carlos Ghosn , président de Renault, de Nissan et de Mistubishi, lors d'un entretien dans son bureau.

Barça - Mercato : Seri, accord avec Nice trouvé pour janvier ?
Nos confrères catalans assurent donc que Seri et ce même Coutinho ont toutes les chances d'être relancés en janvier 2018. Mais cela ne m'a pas déstabilisé. " J'ai tout oublié et j'ai tourné la page ", a-t-il ainsi confié.

"J'ai croisé, cet été, quantité d'électeurs Républicains, Debout la France, FN qui, sur l'essentiel, sont d'accord", lance-t-il. Son "alliance" avec le FN a déplu à certains."On a eu 222 cartes renvoyées, confie Dupont-Aignan mais aussi 2 500 nouveaux adhérents." . Dans la recomposition que Dupont-Aignan prône, "DLF est au centre de gravité", assure l'ancien candidat, jugeant son parti renforcé malgré la perte d'"une vingtaine de patrons départementaux" et de "deux-trois vice-présidents".

Nicolas Dupont-Aignan a répété dimanche sa volonté d'union des droites face à "l'arnaque" représentée selon lui par Emmanuel Macron et annoncé le lancement d'une "plateforme participative" pour bâtir un programme.

A DLF, "on n'a pas de divisions, car ceux qui n'étaient pas d'accord sont partis", sourit-il.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.