Facebook mis à l'amende en Espagne — Données personnelles

L'Espagne inflige une amende de 1,2 million d'euros à Facebook pour atteinte à la protection des données

L'Espagne inflige une amende de 1,2 million d'euros à Facebook pour atteinte à la protection des données

Une somme de 1,2 million d'euros.

Facebook revendique toujours vouloir la meilleure protection des données pour ces utilisateurs, mais la firme ne semble pas appliquer cette règle quant à la collecte de nos informations personnelles.

Cette amende est la conséquence d'une enquête sur les pratiques du réseau social conduite parallèlement à d'autres enquêtes similaires menées en France, en Allemagne, en Belgique et aux Pays-Bas, a précisé l'AEPD.

Selon cet organisme dépendant de l'État espagnol, Facebook collecte des données "sur l'idéologie, le sexe, les croyances religieuses, les goûts personnels et la navigation (sur internet), sans informer de manière claire" les internautes de l'usage qui en sera fait. Le réseau social utilise des données spécifiquement protégées à des fins notamment publicitaires, sans le consentement de ses utilisateurs tel qu'il est requis par l'autorité de protection, ce qui constitue une grave violation.

La compagnie américaine a annoncé qu'elle déposerait un recours contre cette décision qu'elle "conteste respectueusement", dans un message adressé à l'AFP et daté de Madrid.

La thèse du "meurtre en famille" privilégiée — Affaire Grégory
Selon le JDD , ce rapport s'appuie sur " de nouveaux regroupements et sur des témoignages oubliés exhumés du dossier judiciaire ". Enfin, ils sont également persuadés que c'est une autre équipe qui est impliquée dans la mort de l'enfant.

Un véritable arsenal terroriste retrouvé à Villejuif
D'autres produits chimiques ont été saisis dans un box loué à Thiais dans le Val-de-Marne par le propriétaire de l'appartement. L'un d'entre eux a vu sa garde à vue levée ce dimanche 10 septembre à 9 heures, a indiqué le parquet de Paris.

Risque de tsunami après un séisme au large — Mexique
Plusieurs personnes ont posté des vidéos montrant des monuments, ou encore des lampadaires bougeant sur les réseaux sociaux. Le président mexicain , Enrique Pena Nieto, a annoncé qu'il s'agissait du " séisme le plus fort en un siècle".

"Comme nous l'avons clairement dit à (l'AEPD), les utilisateurs choisissent les informations qu'ils veulent ajouter à leur profil et partager avec d'autres, comme leur religion". Ces données sont systématiquement collectées dès lors qu'ils naviguent sur un site tiers comportant un module social.

C'est le cas quand ils visitent des pages hors Facebook offrant la possibilité de cocher "cela me plaît", ou, quand, sans être membres, ils se rendent sur la page d'un membre. Facebook reste beaucoup trop flou quant à l'utilisation des données récoltés, où ont toutes ces informations?

Troisième reproche enfin, Facebook n'élimine pas les données collectées, même si la personne a fermé son compte et demande que ses données soient effacées, et les conserve pendant plus de 17 mois grâce au "cookie".

Plus de deux milliards de personnes sont actives mensuellement sur Facebook. Dans l'Hexagone, l'amende était de seulement 150.000 euro.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.