"L'Airbus du rail" inquiète en France — Alstom-Siemens

Alstom versera un dividende spécial en cas dalliance avec Siemens-sces | Crédits

Alstom versera un dividende spécial en cas dalliance avec Siemens-sces | Crédits

L'accord négocié prévoit l'absorption du pôle ferroviaire de Siemens par Alstom, spécialisé dans le rail depuis la cession de son pôle énergie à General Electric, pour former un groupe installé et coté à Paris mais dont l'allemand prendrait la moitié du capital.

France 2 conclut en indiquant que la personnalité choisie pour diriger l'entreprise devrait être française. Des sources ont déclaré lundi à Reuters que le conseil de surveillance du conglomérat allemand trancherait mardi entre un rapprochement avec le groupe français ou avec le canadien Bombardier, ajoutant que la préférence du conseil va à Alstom.

"Sur la base de cette valorisation de Siemens Mobility, "(.) la valorisation sous-jacente d'Alstom dans le cadre de cette opération se situe entre 35 euros et 48 euros selon que Siemens obtiendrait 45% ou 55% du capital", calculent pour leur part les analystes d'Investec Securities.

Levothyrox : l'ancienne formule en pharmacie le 2 octobre
Plus de 9.000 effets secondaires avaient été signalés depuis la mise en vente en mars dernier de la nouvelle formule. Elle ajoute que l'ancienne version sera destinée aux malades qui "ne se sentent pas bien" avec la nouvelle formule.

Un contrôleur SNCF demande à Philippe Croizon de présenter... sa carte d'invalidité
Assis dans son fauteuil roulant, sans ses prothèses, il a été contrôlé. Philippe Croizon garde le sourire dans n'importe quelle situation.

Kurdistan/Irak: le partenariat avec Bagdad a "échoué" (président kurde) sk/gk
Yildirim à des journalistes pendant un déplacement à Kirsehir (centre). Lors d'un discours à la tribune de l'ONU mardi, M.

L'Etat français va également mettre fin au prêt de titres Alstom consenti par Bouygues SA selon les termes de l'accord au plus tard le 17 octobre 2017 et n'exercera pas les options d'achat données par Bouygues. La transaction est soumise à la confirmation par l'autorité des marchés financiers (AMF) française qu'aucune opa ne devra être lancée par siemens après la réalisation de l'apport 2018.

En début d'année, le PDG d'Alstom, Henri Poupart-Lafarge, avait prévenu que le secteur connaîtrait une phase de consolidation, dans un contexte de forte concurrence en provenance de Chine.

L'opération a été avalisée par le gouvernement français, qui vend l'affaire comme un "Airbus du rail" créé pour contrer l'offensive low-cost du mastodonte chinois CRRC. Pour les deux géants, qui réalisent respectivement 7,8 et 7,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel, il s'agit officiellement de s'unir face au géant chinois CRRC, issu d'une fusion pilotée par Pékin et qui lorgne désormais sur les marchés européens en discutant avec le tchèque Skoda Transportation. Naturellement, salariés, syndicats et élus peuvent s'inquiéter des conséquences de ce rapprochement car les deux groupes sont en concurrence frontale sur l'ensemble de leurs activités (trains, métro, tramways, systèmes de signalisation...). Le projet pourrait également rencontrer des obstacles d'ordre politique et syndical en raison des inquiétudes sur le maintien de l'emploi en France.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.