Macron veut un accord sur le nucléaire plus complet

Le président iranien Hassan Rohani aux Nations unies le 20 septembre 2017

Le président iranien Hassan Rohani aux Nations unies le 20 septembre 2017

Le locataire de la Maison-Blanche est également revenu sur le programme nucléaire iranien. En contrepartie, Iran s'engage à une réduction du nombre de ses centrifugeuses, à limiter ainsi sa production de plutonium et l'enrichissement d'uranium et d'accepter le renforcement des inspections internationales.

À l'Assemblée générale de l'ONU mercredi 20 septembre, Donald Trump a en outre décrit cet accord "comme l'une des pires transactions dans laquelle les États-Unis soient jamais entrés".

"Selon l'ambassadrice des Etats-Unis à l'Onu, Nikki Haley, ces propos ne veulent pas forcément dire pas que les Etats-Unis vont se soustraire à l'accord".

Mais le président n'est néanmoins pas allé jusqu'à annoncer sa décision, qu'il doit prendre d'ici au 15 octobre pour dénoncer ou renouveler, comme les Etats-Unis le font tous les six mois l'accord conclu le 14 juillet 2015 à Vienne après douze années de laborieuses négociations entre l'Iran et le " P5 + 1", les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, Chine, Russie, Grande-Bretagne, France) plus l'Allemagne. A la fin d'août, l'Agence de l'énergie atomique a pourtant certifié que Téhéran respectait bien ses engagements.

Loi Travail : la CGT services publics prévoit trois semaines de grève
Son leader Jean-Luc Mélenchon a juré de faire échouer la réforme , qu'il qualifie de " coup d'Etat social ". Selon la même source, 1 200 personnes ont fait la grève à Alès.

Référendum en Catalogne: perquisitions au siège de l'exécutif régional
C'est la première fois que des dirigeants catalans sont arrêtés depuis que la campagne pour l'organisation d'un scrutin a été relancée en 2011.

Laywin Kurzawa victime d'un chantage à la vidéo — PSG
En réalité, les malfaiteurs projettent d'agresser Layvin Kurzawa à la sortie de chez lui pour lui voler l'argent. Pour rappel, lundi, Europe 1 a révélé que Layvin Kurzawa avait été victime d'un chantage à la vidéo .

En échange, les sanctions internationales contre l'Iran ont été progressivement levées. " Le discours stupide de haine de Trump appartient au Moyen Age, pas à l'ONU du XXIe siècle ", avait pour sa part lancé dans un tweet le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif. Il ne s'agirait pas de renégocier l'accord, mais de le compléter.

La réunion de mercredi n'a pas permis de lever le doute sur les intentions américaines: "Nous n'avons pas de visibilité réelle sur ce que sera leur décision", selon la source européenne.

Mais le président iranien Hassan Rohani, présent à l'Assemblée générale de l'ONU, a douché les espoirs de réouverture des débats: discuter avec un gouvernement américain qui choisirait de "bafouer ses engagements internationaux" serait une "perte de temps", a-t-il prévenu. L'accord nucléaire n'est pas "suffisant ", compte tenu de "la pression croissante que l'Iran exerce dans la région", a déclaré le président français, qui a aussi cité "l'activité accrue de l'Iran sur le plan balistique". Cette échéance, "inacceptable" pour le président Trump, est prévue par l'accord de 2015, qui couvre en tout une période de 25 ans. Et ce, alors qu'il n'y a " pas d'indications " que l'Iran ne remplit pas ses obligations.

" Il serait dommage que cet accord soit bafoué par des voyous qui viennent d'arriver sur la scène internationale", a-t-il ajouté, reprenant le terme utilisé la veille par le président américain, qui a parlé d'Etat-voyou pour désigner l'Iran.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.