Siemens Alstom, naissance d'un géant européen du ferroviaire

Vers un mariage entre Siemens et Alstom dans le ferroviaire

Vers un mariage entre Siemens et Alstom dans le ferroviaire

Le groupe sera coté en France et son siège sera installé en région parisienne. Aujourd'hui, les Anglais ont toujours le siège, la France n'a plus que ses beaux yeux pour pleurer et il y a belle lurette qu'Attali a quitté Londres pour retourner à ses prévisions futuristes et fumeuses.

Le ministre français de l'Economie et des Finances a annoncé jeudi la création d'un "comité de suivi" des engagements pris par Siemens dans le cadre de la fusion de ses activités ferroviaires avec celles d'Alstom.

L'Etat français est actuellement actionnaire d'Alstom via des actions prêtées par le groupe diversifié Bouygues mais il a prévu de mettre fin à ce prêt et ne pas exercer l'option d'achat dont il disposait.

Pour Siemens, qui répète depuis des mois qu'il faut grossir dans le rail face à la concurrence chinoise, l'accord envisagé s'inscrit dans la stratégie plus large de Joe Kaeser, qui consiste à faire du groupe une holding contrôlant des entités autonomes. Mais la perspective de la perte du contrôle d'un fleuron de l'industrie française, qui passerait sous pavillon allemand, suscite des craintes pour l'emploi, relayées par des élus et des syndicats. "L'État s'est déjà assuré qu'un certain nombre de garanties, notamment en termes d'emploi et de gouvernance, seront inscrites dans les termes de l'accord ", a-t-il ajouté. Il "y aura de la casse sociale à moyen terme", estime le premier syndicat du groupe, la CFE-CGC d'Alstom. Siemens pourrait ainsi confier à Alstom ses activités ferroviaires "en échange d'une large part dans le groupe français", mais les deux groupes "pourraient aussi envisager des coentreprises", soit un scénario proche de celui discuté avec Bombardier, avec deux entreprises communes dans le matériel ferroviaire et la signalisation, selon l'agence Bloomberg.

Série C de Bombardier: Philippe Couillard prône la ligne dure contre Boeing
Le ministre canadien du Commerce, François-Philippe Champagne, a parlé quant à lui d'une décision "déplorable". Le département du Commerce n'a pas précisé comment il avait calculé ces droits de douane de 219,63%.

Monaco / Porto (Ligue des champions)
L'attaquant camerounais (69e) et Miguel Layun (89e) parachèvent le large succès des protégés de Sergio Conceição (69e) (3-0). Après leur défaite inaugurale à domicile contre Besiktas (3-1), les Portugais se relanceraient s'ils ne perdaient pas.

Agnès Buzyn dévoile la nouvelle stratégie nationale de santé
Les priorités de la stratégie trouveront ainsi une application concrète et adaptée aux caractéristiques de chaque territoire. A cette fin, Agnès Buzyn prône "un système centré sur le patient, avec des parcours organisés au niveau des territoires".

Sur le papier, ce rapprochement ressemble à ce que Benjamin Griveaux, secrétaire d'État auprès du ministère de l'Économie, appelle à un "mariage entre égaux".

Pour Philippe Pillot (FO, quatrième syndicat), l'opération représente également "à la fois une solution et un problème". Dans ce sens, Fabien Roussel, député du Nord a demandé mardi 26 septembre, au nom des députés communistes la mise en place d'une commission d'enquête parlementaire sur l'avenir d'Alstom et les négociations en cours. Une partie de Valenciennes est en chômage technique.

L'industriel de Munich a ainsi fusionné son pôle éolienne en juin avec l'espagnol Gamesa, une opération menée exactement sur le même modèle que Siemens-Alstom, et a annoncé la mise en Bourse pour l'an prochain de sa très rentable filiale d'équipements médicaux Healthineers, qui promet d'être l'une des principales opérations sur le marché allemand en 2018. "Nous sommes en concurrence sur tout alors que va-t-il se passer quand nous aurons de nouvelles commandes, où va-t-on produire?", s'inquiète-t-il.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.