Togo: Le gouvernement restreint l'accès à Internet mobile à Lomé

Manifestation pour réclamer une alternance politique et des réformes le 6 septembre 2017 à Lom

Manifestation pour réclamer une alternance politique et des réformes le 6 septembre 2017 à Lom

Dans un bras de fer désormais à l'avantage de l'opposition, le président togolais Faure Gnassigné avait annoncé qu'il va modifier la constitution actuelle du pays alors que dans le même temps, les membres de l'opposition sont descendus dans les rues mercredi et jeudi pour réclamer le retour à la Constitution de 1992. "Les réformes, c'est des mensonges, on ne les croit plus".

"Nous savons comment faire pour le faire quitter", a martelé Jean-Pierre Fabre, le chef de file de l'opposition, regrettant que le pouvoir ait attendu la veille de la manifestation pour annoncer un avant-projet de loi visant la modification de trois articles-clés de la constitution relatifs à la limitation du mandat présidentiel et le mode de scrutin.

Une autre figure de proue de l'opposition, Tipki Atchadam, a affirmé que, "de mémoire d'homme, les Togolais ne sont jamais sortis aussi massivement à Lomé ".

Image caption A Sokodé dans le nord du pays où deux personnes ont été tuées le mois dernier lors des manifestations similaires, tout se déroule également dans le calme.

Turquie : regain des tensions avec l'UE
La chancelière allemande Angela Merkel a annoncé dimanche soir vouloir discuter d'un arrêt des négociations d'adhésion de la Turquie avec l'UE.

Officiel : Simeone prolonge à l'Atlético jusqu'en 2020 !
Entraineur de l'Atlético Madrid depuis décembre 2011, l'entraineur Diego Simeone poursuivra l'aventure avec les Colcheneros. L'entraîneur argentin, 47 ans, est le grand artisan du retour des Colchoneros au premier plan.

" "Une politique contre le chômage, pas " contre les syndicats " — Edouard Philippe
Le gouvernement est déterminé à ouvrir d'autres chantiers sociaux, quelles que soient les oscillations des courbes de sondage et l'hostilité syndicale, souligne-t-il.

" Nous avons constaté qu'il y avait une attente forte au sein de la population ", a expliqué à l'AFP le ministre de la fonction publique, Gilbert Bawara.

La limitation à deux mandats présidentiels, dont le principe semble acquis, ne sera en revanche pas rétroactive. "Mais nous avons besoin d'un consensus pour que cette réforme soit acceptée ", soit les quatre cinquièmes des votes au Parlement, a-t-il précisé.

A Lomé, plusieurs dizaines de milliers de personnes -certains parlent d'un million et Amnesty International 100 000- demandent le départ de l'actuel président Faure Gnassingbe, successeur de son père et arrivé au pouvoir par un coup d'état -avant trois élections gagnées à plus de 50% des voix-.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.