Après les Etats-Unis, Israël se retire aussi — UNESCO

Philippe Wojazer  Reuters                       Le logo de l'Unesco à Paris

Philippe Wojazer Reuters Le logo de l'Unesco à Paris

"Cette décision n'a pas été prise à la légère", explique le département d'Etat américain dans son communiqué.

Veuillez vous connecter pour lire l'intégralité. La décision entrera en vigueur le 31 décembre 2018. Les Etats-Unis se retirent donc une nouvelle fois après l'avoir fait entre 1984 et 2003, même s'ils conservent leur présence en tant que simples observateurs. Après avoir fustigé l'OTAN et s'être désengagé de l'accord de Paris, le président américain s'attaque désormais aux Nations unies, ce "club" où les gens "passent un bon moment", entravé par "la bureaucratie". Pourtant, Israel fait, pour sa part, partie des États membres de l'Unesco (depuis 1949 ).

Dans son communiqué, Irina Bokova dresse un inventaire de mesures prises par l'Unesco en partenariat avec les Etats-Unis contre l'anti-sémitisme.

Violences en marge d'un congrès de DRH : voitures brûlées et 41 interpellations
Des manifestants s'étaient réunis ce matin à proximité du restaurant du restaurant étoilé du Pré Catelan , pour une " chasse aux DRH ".

Les 76ers et Joel Embiid prolongent leur union de cinq années
Mais cela n'empêche pas la franchise de lui faire une confiance absolue et de lui offrir un contrat gigantesque. Décrite à Zach Lowe comme " l'extension la plus complexe de l'histoire ", de nombreuses options sont présentes.

Giroud en lice pour le plus beau but de l'année — Prix Puskás
Le nom du vainqueur sera annoncé lors de la cérémonie des The Best FIFA qui se tiendra à Londres le lundi 23 octobre. Et pour la première fois de l'histoire, un africain figure dans les finalistes.

Les Etats-Unis, alliés d'Israël, avaient cessé leur contribution financière à l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, les sciences et la culture en 2011 à la suite de l'admission de la Palestine. La raison? Le choix de l'organisation de déclarer la vieille ville de Hébron, en Cisjordanie occupée, "zone protégée" du patrimoine mondial.

Ce retrait des Etats Unis intervient quelques semaines après le discours de Donald Trump devant l'Assemblée générale des Nations Unies.

A l'époque, l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, avait évoqué un "affront à l'Histoire" qui "discrédite encore plus une agence onusienne déjà hautement discutable". "Parmi eux, la protection du patrimoine mondial, la défense de la liberté de la presse et le soutien à la coopération scientifique et à l'éducation". "C'est une perte pour le multilatéralisme", commente-t-elle encore. "C'est ce projet que la France porte aujourd'hui, à travers la candidature de Audrey Azoulay", écrit d'ailleurs la porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Ce retrait américain vise-t-il à propulser la candidature de la candidate française de peur de voir l'ancien ministre qatari de la Culture, Hamad Bin Abdulaziz Al-Kawari, propulsé à la tête de l'UNESCO? Si un cinquième vote devait être organisé, il porterait alors sur les deux arrivés en tête au 4e tour. L'organisation comptait jusqu'à ce jour 195 membres.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.