Google Home Mini et appuis fantômes : une commande tactile supprimée

Google Home Mini

Google Home Mini

Annoncé lors de la conférence Google du 4 octobre dernier, le Google Home Mini est déjà au cœur d'une polémique.

L'enceinte connectée Home Mini est un format réduit du modèle Google Home.

Notre confrère a remarqué que les quatre diodes de l'enceinte connectée donnaient une alerte en clignotant. Le Google Home Mini s'activait à plusieurs reprises alors que le journaliste tentait de regarder la télévision et des milliers d'enregistrements audio ont été transmis à l'entreprise à son insu.

L'affaire a été révélée par Artem Russakovskii, fondateur du site Android Police, qui s'est rendu compte, à peine quelques jours après l'acquisition de l'enceinte, qu'elle enregistrait tout ce qui se déroulait chez lui en permanence. "Nous avons pris la décision de supprimer définitivement toutes les fonctionnalités tactiles du Google Home Mini".

Quant à Google, après avoir eu un appel, il déclare qu'une mise à jour logicielle sera au programme pour résoudre ce bug. Consciente qu'une activation aléatoire contrevient au respect de la vie privée des utilisateurs, Google a mis sur le coup tous ses ingénieurs, qui ont créé un correctif en un temps record: Artem Russakovskii a envoyé un mail le vendredi 6 octobre 2017 et le soir même, une équipe de Google a récupéré l'appareil pour l'analyser.

Direction de l'UNESCO : un tour final entre le Qatari et la Française
Ce sera une occasion inespérée pour voir, enfin, un arabe à la tête de cette prestigieuse organisation onusienne. Ils s'y sont mis à deux pour porter la candidature d'Audrey Azoulay à la tête de l'Unesco.

Trump ne certifiera pas l'accord sur le nucléaire iranien — Nucléaire iranien
Réagissant à la nouvelle, le Premier ministre israélien a salué une "décision courageuse" de Donald Trump . Le président américain "n'a pas lu le droit international ", a encore dit M.

D'ici 2030 il n'y aura plus de voitures essence à Paris — Pollution
Face à l'urgence climatique, la fin des véhicules à essence - initialement prévue pour 2040 - est avancée de 10 ans. Aucune mesure contraignante n'est donc pour l'instant annoncée contre les véhicules à essence.

Google a immédiatement réagi à ce dysfonctionnement, en retirant de façon permanente l'option responsable de cette faille.

Google explique vouloir que les utilisateurs aient une " totale tranquillité d'esprit " lorsqu'ils font appel au Home Mini.

Le géant américain aurait sans doute préféré une telle mésaventure avec un produit qui suscite toujours une certaine méfiance.

"Dorénavant on ne pourra activer le Google Home Mini plus qu'à la voix, en disant " OK Google " ou " Dis Google ". Toutefois, le fait d'avoir découvert ce bug avant la sortie officielle du Google Home Mini lui a peut-être évité un scandale de plus grande ampleur.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.