La Russie a détruit ses dernières armes chimiques

Vladimir Poutine

Vladimir Poutine

C'étaient les dernières réserves d'armes chimiques de la Russie héritées de l'époque de la Guerre froide.

"Les États-Unis, selon Poutine, " malheureusement, ne respecte pas ses engagements sur les délais de destruction des armes chimiques - déjà trois fois transfèrent les délais de liquidation, y compris sous le prétexte de l'absence du nombre requis de budget des moyens financiers, franchement ça sonne comme quelque chose de bizarre ".

"Aujourd'hui, nous assistons à un événement historique très important, car aujourd'hui, la dernière munition des arsenaux russes d'armes chimiques sera détruite", a déclaré le Président lors d'une téléconférence.

Le président russe s'exprimait par vidéoconférence avec les responsables de la destruction du dernier stock russe situé à Kizner, un village de la région de la Volga. Des armes, dont on ignore la quantité, que la Russie avait récupérées au moment de la Guerre froide.

OM : Ligue Europa, Garcia répond aux critiques après Salzbourg
Morgan Sanson ou Maxime Lopez sont susceptibles de remplacer l'international français dans le 4-2-3-1 du moment de Rudi Garcia . Très performant face à Toulouse dimanche dernier, Luiz Gustavo est associé au jeune Boubakar Camara.

Mort du patron de Playboy à l'âge de 91 ans — Hugh Hefner
Il a ainsi milité pour les droits civiques aux États-Unis, le droit à l'avortement et au divorce, ainsi que le droit des pères. Le premier numéro, qui promet " de l'humour, de la sophistication et de l'épicé ", contient des photos de Marilyn Monroe nue.

Historique: L'Arabie saoudite autorise les femmes à conduire
Cette décision est donc un réel tournant sociétal dans cette société ultraconservatrice. Comme indiqué, au plus tard en juin 2018, il devrait entrer en vigueur.

L'agence onusienne supervise les efforts mondiaux pour détruire les armes chimiques en vertu de la Convention sur l'interdiction de la mise au point, de la fabrication, du stockage et de l'emploi des armes chimiques et sur leur destruction, qui est entrée en vigueur en 1997. Washington a décidé de fixer pour 2023 l'échéance pour la destruction totale de leur stock.

" Plus de 90% des stocks américains ont été détruits et leur statut, ainsi que les progrès réalisés dans leur destruction, sont régulièrement rapportés à l'Organisation internationale pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) ", a-t-il ajouté.

Des accusations similaires avait été portées en 2014 et 2015 contre le régime syrien, qui avait pourtant signé en 2013 la convention de 1997.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.