Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, exclu du parti Les Républicains

LR accorde finalement huit jours de délai avant exclusion à Gérald Darmanin

LR accorde finalement huit jours de délai avant exclusion à Gérald Darmanin

Ce dernier avait d'abord été exclu du parti pour "dissidence électorale", avant que les républicains ne reviennent sur leur décision.

Gérald Darmanin déclarait en effet dans les colonnes du Parisien, le 30 septembre, être "toujours adhérent des Républicains".

La situation de ce dernier a d'ailleurs été à l'origine d'un étrange retournement de situation.

Le favori à la présidence des LR souhaiterait ardemment que les Républicains marcheurs soient exclus du parti au terme du bureau politique qui doit se tenir ce mardi 3 octobre à 17 heures, rapportent nos confrères de l'Opinion.

François Bayrou fustige la réforme de l'ISF
Ce dimanche dans le JDD le président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde, estime en effet que l'alliance avec LR " n'est plus une obligation ".

Une attaque au couteau fait deux morts — Marseille
Les victimes seraient deux femmes selon des précisions de BFM TV . 17h53: L'agresseur de la gare Saint-Charles a été identifié. Une attaque au couteau a eu lieu à la gare Saint-Charles, à Marseille , ce dimanche 1er octobre.

Damien Philippot quitte le FN et rejoint son frère Florian
Avec ce nouveau parti, Florian Philippot souhaite offrir "un point de ralliement pour tous les patriotes ". Florian Philippot l'assure: " Il y a encore huit jours, je n'aurais pas imaginé cela ".

En revanche, le ministre de l'Economie, Bruno le Maire, n'est pas visé par la procédure d'exclusion puisqu'il a lui-même annoncé son départ et son inscription à La République en marche (LREM) d'Emmanuel Macron.

Gérald Darmanin qui, rappelons-le, pense le *plus grand bien* de LR, un parti qui appartient à "l'ancien monde". Reste encore au gouvernement Sébastien Lecornu, actuel Secrétaire d'État auprès du ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire.

Aux cas des ministres s'est ajouté en juin celui de deux députés, Thierry Solère et Franck Riester, qui ont organisé une scission à l'Assemblée nationale en fondant un groupe distinct sous le label des "Constructifs". Ces derniers, tout comme Edouard Philippe, ont reçu un "sursis" de 8 jours pour "s'expliquer" et convaincre le bureau politique de ne pas les exclure.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.