Le président catalan vote malgré les mesures policières (présidence) — Référendum en Catalogne

38 blessés par la police en marge du référendum

38 blessés par la police en marge du référendum

Le plus haut représentant du gouvernement espagnol en Catalogne affirme que l'infrastructure technologique permettant de voter et de compiler les votes a été démantelée samedi, rendant ainsi impossible la tenue du référendum sur l'indépendance prévu dimanche par le gouvernement catalan.

A Gérone, des heurts ont éclaté avec la foule lorsque des policiers anti-émeutes ont fait irruption dans le bureau où devait se rendre M. Puigdemont.

La police a chargé des manifestants et tiré avec des balles en caoutchouc devant des bureaux de vote dans le centre-ville de Barcelone.

"La police et la garde civile devaient agir", a-t-il expliqué en précisant qu'elles ne visent pas "les personnes (mais) le matériel électoral". Un premier bilan établi à la mi journée fait état de 38 blessés dont 35 légèrement, essentiellement des contusions, des vertige set des crises d'anxiété, selon les services d'urgence. Le président indépendantiste de l'exécutif catalan Carles Puigdemont a dénoncé la "violence injustifiée" dont a fait usage la police nationale. Et selon une source autorisée à Madrid, la police est intervenue dans 1300 des 2315 écoles concernées, sans recourir à la force.

"Nous pouvons tenir un référendum d'autodétermination assorti de garanties comme nous nous y étions engagés", a déclaré pour sa part le porte-parole du gouvernement régional Jordi Turull.

La justice a aussi ordonné mercredi à la police de fermer les locaux qui devraient accueillir des bureaux de vote, parmi lesquels des écoles. 2300 bureaux ont été mis en place par l'exécutif régional afin de permettre aux 5,3 millions de Catalans de voter. "Oui évidemment, c'est la voie que tous les Catalans souhaitent", a déclaré Carles Puidgemont, qui a assuré que tout était prêt pour le référendum que Madrid veut interdire à tout prix. En fin de matinée, le gouvernement catalan assurait que 73% des bureaux restaient ouverts.

Un Airbus A380 atterrit d'urgence après une avarie moteur
Un Airbus A380 a atterri en urgence dans un aéroport du Canada après la découverte d'un problème technique sur l'un des moteurs de l'appareil.

Siemens Alstom, naissance d'un géant européen du ferroviaire
Pour Philippe Pillot (FO, quatrième syndicat), l'opération représente également " à la fois une solution et un problème ". Il "y aura de la casse sociale à moyen terme" , estime le premier syndicat du groupe, la CFE-CGC d'Alstom .

Le déficit de la Sécu devrait se résorber en 2017
La mesure fait déjà grincer des dents les mutuelles prenant en charge ces frais de séjour et les associations de patients. Les efforts du gouvernement se concentreront donc sur la santé, avec 4,2 milliards d'euros d'économies prévues en 2018.

"J'ai voté. Ensemble, nous sommes inarrêtables pour défendre la démocratie", a écrit Piqué sur Twitter.

Depuis le 6 septembre, date de la convocation du référendum par le pouvoir régional, ni les poursuites judiciaires ni les arrestations ou perquisitions n'ont dissuadé les indépendantistes de cette région où vivent 16 % des habitants du pays d'organiser le scrutin interdit.

Les conséquences d'une telle déclaration inquiètent beaucoup d'Espagnols qui sont pour la première fois descendus dans la rue par milliers samedi pour protester contre le référendum jugé non représentatif.

Certains criaient même "Puigdemont en prison".

Un manifestant empêche un fourgon de police d'avancer à Barcelone.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.