Les jihadistes syriens et étrangers de l'EI seront évacués (responsable local) — Raqa

Des civils qui se sont échappés de combattants du groupe armé État islamique se sont réfugiés dans une mosquée de Raqqa en Syrie le 12 octobre 2017

Des civils qui se sont échappés de combattants du groupe armé État islamique se sont réfugiés dans une mosquée de Raqqa en Syrie le 12 octobre 2017

C'était la ville de toutes les horreurs. C'est en tout cas ce que laisse penser cet accord que vient de faire des combattants étrangers du groupe Etat islamique (EI) avec la coalition internationale. Un responsable local de la province a confirmé que des djihadistes syriens s'étaient "rendus " aux Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance kurdo-arabe qui combat depuis des mois l'EI dans la ville syrienne. Rakka avait été la première grande ville à passer sous la coupe de l'EI en 2014 et c'est à partir de là que le groupe djihadiste a orchestré de nombreux attentats à l'étranger et mis en scène des atrocités destinées à terroriser ses ennemis.

Comme lors des précédentes batailles, les jihadistes, acculés dans le dernier carré de la ville encore en leur possession, ont choisi de négocier leur évacuation et celles de leurs familles.

Selon les FDS, elles contrôlent aujourd'hui 90% de Raqqa.

"Alors que l'ONU estimait il y a quelques jours qu'ils étaient encore environ 8 000 dans la ville, les civils, utilisés jusqu'alors comme boucliers humains, ont été évacués pendant le week-end". "Plus de 3 000 civils ont fui samedi soir en vertu d'un accord et ont rejoint des zones contrôlées par les Forces démocratiques syriennes ", a ainsi déclaré Talal Sello. Et d'ajouter: "Il n'y a aucune confirmation ni aucune image attestant que des jihadistes ont été exfiltrés de la ville de Raqqa".

Malgré ces défections, la coalition s'attend " à des combats difficiles dans les prochains jours", a ajouté un porte-parole.

EdF : Deschamps juge le duo Griezmann-Mbappé
" Le haut niveau, c'est des résultats ", dit-il en mettant en avant la qualification directe au Mondial. Pierre Ménès avait regretté l'absence de projet de jeu de Didier Deschamps .

France : La ministre des Armées perd son self contrôle
En outre, la ministre des Armées a estimé que le plus efficace, pour empêcher le retour de djihadistes en France, c'est d' " aller au bout " de l'opération.

Violences en marge d'un congrès de DRH : voitures brûlées et 41 interpellations
Des manifestants s'étaient réunis ce matin à proximité du restaurant du restaurant étoilé du Pré Catelan , pour une " chasse aux DRH ".

"Un haut responsable du Conseil civil de Raqqa, Omar Allouche, avait affirmé en matinée qu'" une partie des combattants étrangers " avait quitté la ville, sans mentionner leur nombre et leur destination".

"Pour clarification et par souci de précision, les étrangers de Daech [.] ne peuvent pas être pardonnés". Si elle n'avait pas évoqué le sort des djihadistes syriens, elle avait en revanche assuré que les combattants étrangers en seraient exclus. Pour au moins deux raisons. Il reste seulement 250 à 300 terroristes étrangers qui ont refusé l'accord et ont décidé de se battre jusqu'au bout, et des proches de certains de ces combattants.

Samedi, les forces du régime syrien ont "repris le contrôle" de Mayadine, l'un des derniers bastions de l'EI dans l'est de la Syrie, a annoncé l'agence officielle Sana.

AFP- La bataille de Raqqa semble sur le point d'aboutir.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.