#MontreTaCroix, le hashtag contre le retrait du symbole religieux d'une statue

Statue représentant le pape Jean Paul II surmontée d'une arche et d'une croix. Don de l'artiste russe Zurab Tsereteli à la commune de Ploërmel

Statue représentant le pape Jean Paul II surmontée d'une arche et d'une croix. Don de l'artiste russe Zurab Tsereteli à la commune de Ploërmel

Mercredi 26 octobre, le Conseil d'Etat a confirmé l'injonction, prononcée en première instance, de retirer une croix surplombant une statue du pape Jean Paul II, installée sur une place de la commune.

Après que le Conseil d'Etat a ordonné le retrait d'une croix au-dessus d'une statue de Jean-Paul II, la droite et le FN sont montés au créneau sur Twitter pour défendre les racines chrétiennes de la France, usant du hashtag #MontreTaCroix. La commune a donc désormais six mois pour faire enlever la croix du monument.

Depuis qu'elle a été érigée en plein cœur du village, l'œuvre de l'artiste russe Zurab Tsereteli qui se dresse fièrement jusqu'à huit mètres de hauteur fait jaser.

Le 30 avril 2015, le tribunal avait enjoint au maire de Ploërmel de faire retirer le monument de son emplacement.

Leicester : Claude Puel évoque la possible arrivée de Ben Arfa
Claude n'a jamais caché que l'utilisation d'Hatem au PSG n'était pas bonne et qu'il aimerait bien retravailler avec lui . Même s'il veut avant tout jauger son effectif pour envisager d'éventuels renforts lors du mercato hivernal.

Macron salue "l'accord ambitieux" sur les travailleurs détachés — UE
Parmi les ministres qui se sont opposés à cet accord: la Pologne, la Hongrie, la Lettonie et la Lituanie. Les contrats seront désormais étendus jusqu'à 18 mois maximum.

L'interdiction du glyphosate, votée aujourd'hui, est soutenue par 1,3 millions d'Européens
La résolution, adoptée par les eurodéputés à 355 voix pour et 204 contre (et 111 abstentions), n'est toutefois pas contraignante. Les députés de la commission santé et environnement plaidaient pour une sortie du glyphosate dans trois ans.

Le jugement, favorable aux plaignants, avait finalement été annulé par la cour administrative de Nantes en décembre 2015.

Le Conseil d'État fait application de la grille d'analyse dégagée par ses décisions Fédération de la libre pensée de Vendée et Commune de Melun du 9 novembre 2016, rendues au sujet de l'installation de crèches de Noël dans des emplacements publics. Selon la décision du Conseil, la croix, à la différence de l'arche, " constitue un signe ou emblème religieux dont l'installation est contraire à l'article 28 de la loi du 9 décembre 1905 ", relative à la séparation des Églises et de l'État.

Le Conseil d'Etat rappelle les termes de cet article 28 de la loi du 9 décembre 1905: "Il est interdit, à l'avenir, d'élever ou d'apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l'exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires ainsi que des musées ou expositions".

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.