Près de 60 morts dans deux attentats en Afghanistan

Plus de 70 morts dans l'attaque de deux mosquées en Afghanistan

Plus de 70 morts dans l'attaque de deux mosquées en Afghanistan

Près de 60 personnes ont été tuées au cours de la journée du vendredi 20 octobre, dans deux attentats contre des mosquées en Afghanistan, l'une chiite à Kaboul, l'autre sunnite dans le centre du pays, clôturant une semaine particulièrement meurtrière.

La mosquée visée était une mosquée fréquentée plutôt par les chiites. Le groupe Daech a revendiqué l'attaque suicide de Kaboul qui a fait au moins 39 morts.

"Un homme armé a pénétré dans la mosquée du district 13 (à l'ouest) et ouvert le feu sur les pèlerins" a indiqué le général Salim Amas de la police criminelle.

L'attaque a fait une quarantaine de mort dont des femmes et enfants ainsi que 45 blessés. Le communiqué n'évoque pas le second attentat qui a visé une mosquée sunnite dans le centre de l'Afghanistan et qui a fait au moins 20 morts et 10 blessés, selon un bilan officiel.

Mobilisation contre les ordonnances: 25.000 manifestants à Paris, selon la CGT
Ainsi, quelque 25 000 personnes ont défilé dans la capitale, selon des chiffres communiqués par la CGT. Des trains Intercités et TER devraient être impactés.

France-Macron :13 attentats, déjoués depuis janvier
La maire la socialiste Nathalie Appéré a envoyé un courrier en ce sens au ministre de l'intérieur Gérard Collomb . Il a détaillé les contours de la police de sécurité du quotidien et est revenu sur la menace terroriste.

Volvo Car lance Polestar, sa marque pour véhicules électrifiés
Mais aujourd'hui, c'est une nouvelle étape qui s'ouvre, puisque c'est désormais le statut de véritable marque qui est revendiqué . Les commandes et la configuration des voitures Polestar s'effectueront en ligne à travers une application ou un portail en ligne.

Cette attaque a été revendiquée samedi matin par l'EI, qui précise que l'assaillant était un "Turkmène".

L'explosion s'est produite quelques heures après que des roquettes se sont tombées dans l'enceinte de l'état-major de la Force internationale d'assistance et de sécurité (ISAF). Les médias locaux montraient les ambulances se ruant sur place et une foule dense se pressant dans la rue à proximité du lieu de l'attaque.

L'EI n'a pas fourni d'éléments probants à l'appui de sa revendication.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.