[VIDEO] Le chanteur Slimane victime de racisme

Slimane

Slimane

Ce lundi 23 octobre, Slimane a, selon lui, été victime d'un contrôle au faciès alors qu'il rentrait de Bruxelles, où il a débuté l'enregistrement de la version belge de The Voice en tant que juré. Quand je lui demande pourquoi il garde la mienne, il me dit que c'est pour une vérification.

Ses papiers d'identité retenus pour "vérification". Bien décidé à ne pas laisser passer cela, Slimane va ensuite à la rencontre des agents de police pour avoir des explications "très gentiment et avec beaucoup de politesse ". "Un policier me répond qu'il y a des problème de fausses cartes d'identité en ce moment". Et pointe le "caractère un peu raciste" du contrôle. "Le policer commence à crier très fort, en disant que je n'ai pas le droit de le traiter de racisme", explique le gagnant de la saison 5 de The Voice. Et en plus, il le menace: "Tu devrais te taire parce que sinon je vais te contrôler. Écoute-moi bien, je t'emmène au tribunal", poursuit Slimane, très attristé par la situation. "Dès que te revois à la gare, je te contrôle", aurait insisté le fonctionnaire de police. Je commence à réfléchir à ce qui vient de se passer.

Interpellé pendant son enterrement de vie de garçon, il rate son mariage
Bilan de la soirée trop arrosée: trois fêtards sont interpellés et conduits au poste, pour y être placés en garde à vue. Et pour le pompon: le futur marié (si sa belle veut toujours de lui) va rater aussi son voyage de noces.

La popularité d'Emmanuel Macron repart à la baisse
Les autre candidats obtiendraient tous un peu plus de voix, Benoît Hamon se hissant à 7% des suffrages, contre 6,36%. Le candidat d'En Marche! obtiendrait cette fois 28% des voix, soit 4 points de plus que le 23 avril dernier.

F1 - Hamilton signe la pole à Austin
Le jeu des sanctions de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) fait également le bonheur de Romain Grosjean (Haas). Avec deux dixièmes d'avance sur son grand rival et dauphin au classement général Sebastian Vettel sur Ferrari (1'33 " 347).

Blessé par cet événement, l'interprète de "Je m'en fous" a donc décidé d'expliquer sa mesaventure sur les réseaux sociaux en spécifiant que ce n'était pas la première fois que ça lui arrivait. " Je commence à me poser des questions (...), que cela est une sorte de racisme du quotidien et de ségrégation", raconte-t-il dans sa vidéo. "Cela me rend triste car cela arrive trop souvent, que cela devient banal (...)".

Le chanteur Slimane a beau être un chanteur reconnu en France, cela ne l'empêche pas d'être confronté à un racisme ordinaire. Personne n'a rien dit et je me suis retrouvé seul avec mon manager face à des policiers qui m'ont parlé comme si j'étais la dernière sous-merde qu'il avait rencontrée dans leur vie. Le chanteur de RnB ne veut cependant pas jeter la pierre sur les policiers, des "gens formidables" qui exercent "un métier très difficile". Car "ces personnes n'ont pas le droit, (parce qu'elles portent) un uniforme, de nous parler comme si on était des incultes forcément dealeurs de drogue et forcément en tort". Depuis sa publication, la vidéo (ci-dessous) affiche plus de 94 000 vues et de nombreux commentaires.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.