Une professeure et un principal de collège frappés par des parents — Essonne

L'agression a eu lieu dans ce collège de Chilly Mazarin dans l'Essonne. Capture Google

L'agression a eu lieu dans ce collège de Chilly Mazarin dans l'Essonne. Capture Google

L'agression a eu lieu vers 14H00 au collège Les Dînes Chiens lorsqu'une enseignante d'éducation physique et sportive de 56 ans a été prise à partie par les parents d'un élève de 6ème, selon le procureur de la République d'Evry, Éric Lallement.

La professeure d'EPS a été tirée par les cheveux et trainée à terre mais aussi frappée au visage par le couple. Appelé à l'aide, le principal de l'établissement a tenté de s'interposer mais a reçu des coups lui aussi. Deux heures plus tard, les deux individus se sont présentés au commissariat où ils ont été placés en garde à vue, indique Europe 1. Selon la mère de l'élève, qui "a reconnu avoir porté les coups", son fils lui aurait raconté avoir été "réprimandé violemment" et "bousculé" par l'enseignante, quelques jours plus tôt.

Le Celtic, la déception de trop pour Pastore — PSG
Relégué au quatrième rang dans la hiérarchie offensive du PSG , l'Argentin ne cache plus sa peine. L'Argentin prendrait cette décision d'Unai Emery comme le signe d'un manque de confiance.

Seri ne voulait pas imiter Dembélé pour rejoindre Barcelone — Nice
Grand fan du club catalan, Seri ne cache pas qu'il a connu une période difficile après cette grosse déception. Je préfère ne pas ressasser le passé et me concentrer sur ce que je sais faire de mieux: jouer au football.

Chelsea et Liverpool se neutralisent — Premier League
Liverpool recevait Chelsea ce samedi en fin d'après-midi à l'occasion de la treizième journée de Premier League . Nue dans la composition des propriétaires a été marquée par Mohamed Salah , trompant " Chelsea " à la 65e minute.

Des confrontations et auditions étaient toujours en cours mardi pour préciser les circonstances de l'agression, selon le parquet. La professeure de sport a été agressée, ainsi que le principal de l'établissement, par un couple de parents. Ce mardi matin, pour protester face à cette agression, les professeurs du collège ont exercé leur droit de retrait. "100 des professeurs étaient en grève", précise à L'Express Christophe Le Comte, secrétaire général adjoint du syndicat Force ouvrière dans l'Essonne. "S'il y a eu cet incident, c'est parce qu'il n'y avait pas d'équipe complète pour accueillir ces parents", affirme-t-il, regrettant un "manque de personnel qualifié".

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.