Jérusalem : la décision de Donald Trump fait réagir

Appel à une nouvelle intifada contre Israël qui déploie ses militaires

Appel à une nouvelle intifada contre Israël qui déploie ses militaires

"Au même moment, Emmanuel Macron réagissait en ce sens, depuis Alger, en qualifiant de " regrettable " la décision américaine et en rappelant " l'attachement de la France et de l'Europe à la solution de deux États, Israël et la Palestine, vivant côte à côte en paix et en sécurité dans des frontières internationalement reconnues, avec Jérusalem comme capitale des deux États ".

Les regards se tourneront surtout vers l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est, lieu saint autour duquel des troubles éclatent souvent dans les périodes de tensions, après des heurts relativement limités entre Palestiniens et soldats israéliens qui ont déjà fait une vingtaine de blessés dans la bande de Gaza et en Cisjordanie occupée où des renforts de l'armée israélienne sont prévus.

Avec cette décision, qui était l'une des promesses emblématiques de sa campagne, M. Trump s'isole sur la scène internationale et prend le risque de saper les timides espoirs de reprise des négociations tout en risquant de provoquer une poussée de fièvre dans la région.

Le mouvement islamiste Hamas qui contrôle la bande de Gaza a appelé à une "nouvelle intifada" et, en soirée, au moins deux roquettes ont apparemment été tirées à partir de Gaza vers Israël, explosant toutefois dans l'enclave, selon l'armée israélienne. La communauté internationale s'est gardée de reconnaître Jérusalem comme capitale. En 1980, une loi fondamentale votée par la Knesset, le Parlement israélien, avait entériné le statut de Jérusalem comme capitale " éternelle et indivisible d'Israël ". "Alors cette fois, ce ne sera pas l'Intifada, mais vraiment la guerre". "J'ai l'intention de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour aider à sceller un tel accord", a martelé le milliardaire républicain, debout au pupitre devant un portrait de George Washington.

Mais la tâche de son gendre et conseiller Jared Kushner, qu'il a chargé de trouver une issue au conflit, s'annonce plus délicate que jamais.

Israël a pris le contrôle de la partie orientale de Jérusalem aux dépens de la Jordanie (les deux pays sont frontaliers) pendant la guerre de 1967 et l'a ensuite annexée.

Météo : des orages et du verglas attendus en Normandie
Dans le nord de la France , ce sont les rafales de vent qui ont conduit Météo France à relever son seuil de vigilance. Météo France a placé le Cantal et la Haute-Loire en vigilance orange pour la neige et le verglas ce samedi .

L'ancien directeur général de Lafarge mis en examen
Les enquêteurs tentent de déterminer si la direction à Paris a pu être au courant de tels agissements . Si rien ne me remontait, c'est que rien de matériel ne se produisait", avait assuré Bruno Lafont.

Mahmoud Abbas refuse la visite de Mike Pence
La Maison Blanche a de son côté estimé jeudi qu'une éventuelle annulation de la rencontre entre Mike Pence et M. Abbas, Washington ne peut désormais plus jouer son rôle historique de médiateur de paix avec les Israéliens.

Le Premier ministre Israëlien Benjamin Netanyahu salue un "jour historique" après l'annonce de Trump sur Jérusalem.

L'initiative de Donald Trump, qui a suscité la réprobation dans le monde entier, sera vendredi au coeur d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU.

Dans un communiqué, le ministère turc des Affaires étrangères a averti que la décision américaine aurait "des conséquences négatives sur la paix et la stabilité de la région" et risquait de "détruire complètement les bases pour la paix". Certes, le Maghreb a réagi par la voix de Mohamed VI, président du comité al-Qods, mais les Etats subsahariens n'ont pas vibré à l'unisson face à cette violation du droit international.

Donald Trump s'est néanmoins bien gardé de reprendre la terminologie israélienne, au sujet de Jérusalem.

"Je ne peux taire ma profonde inquiétude", a déclaré le pape François qui ne peut qu'accorder un intérêt tout particulier à la ville qui abrite les lieux les plus saints des trois grandes religions monothéistes, y compris le Saint-Sépulcre. "Pour l'heure, je lance un appel au calme, à l'apaisement et à la responsabilité de tous", a-t-il ajouté. Elle a assuré que les États-Unis restaient engagés dans le processus de paix.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.