L'ancien ministre de Sarkozy, Brice Hortefeux cible d'une enquête pour détournement — France

L'ancien ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux visé par une enquête

L'ancien ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux visé par une enquête

Ainsi, il est arrivé que toute sa famille voyage de Paris à Clermont-Ferrand (soit 400 km), pour absolument rien. L'ancien ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, en poste lors du quinquennat de Nicolas Sarkozy, est visé par une enquête préliminaire pour détournement de biens publics par une personne dépositaire de l'autorité publique, a indiqué une source judiciaire, confirmant une information de TF1 et LCI.

La justification étant maladroit, Anticor, une association anti-corruption a donc décidé de se saisir du dossier afin d'attaquer l'ancien membre du gouvernement en justice.

Hatem Ben Arfa était au palais Bourbon — PSG
Une prestation qui lui a valu une sanction mais qui semble avoir plu à Ben Arfa . La raison de leur rencontre n'a cependant pas filtré.

FC Barcelone - Mercato : le Barça lance l'assaut pour Antoine Griezmann !
Si un jour Griezmann quitte l'Atlético et va dans une équipe plus offensive , il sera encore bien meilleur. Aux dernières nouvelles, le FC Barcelone aurait une longueur d'avance sur la concurrence.

Fabrice Brégier va démissionner d'Airbus — Marché
Guillaume Faury, 49 ans, passé par PSA , a orchestré l'élargissement de la gamme d'hélicoptères d'Airbus tout en gérant un ralentissement d'un segment clé du marché, le secteur pétrolier et gazier.

Comme le révélait Le Point en novembre, Brice Hortefeux aurait demandé une protection, non pas pour lui-même, mais pour ses enfants. Seul l'ex-ministre est en effet autorisé à bénéficier de la protection de l'Etat. Souhaitant se défendre, Hortefeux assure alors qu'il ne s'agit ici que d'une erreur comptable, de plus 80% des trajets le concernerait directement. "Lorsque j'ai bien précisé que cette protection n'était pas permanente, tout est rentré dans l'ordre". Il serait soupçonné d'utiliser les services de ces deux fonctionnaires à des fins privées.

"Par souci de vérité", il ajoute avoir adressé "dès le 4 décembre" au procureur de Paris François Molins "une correspondance apportant toutes explications utiles permettant de démentir des informations erronées et des allégations infondées". Selon ses dires, celui-ci aurait ainsi réalisé 387 heures de conduite simplement au cours du mois de septembre, soit plus du double de ce qu'il est censé travailler.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.