Le Qatar accusé d'avoir "intercepté" deux avions émiratis

Un cheikh du Qatar affirme être retenu aux Emirats qui démentent

Un cheikh du Qatar affirme être retenu aux Emirats qui démentent

Cet incident aérien est une "menace flagrante pour la sécurité de l'aviation civile et une claire violation de la loi internationale", a affirmé l'Autorité générale de l'aviation civile émiratie dans une déclaration.

Surpris par cette déclaration, le Qatar a quant à lui réagit, démentant au passage ces accusations.

Alors que les relations diplomatiques entre Doha et Abou Dhabi sont au plus mal, les Emirats arabes unis accusent le Qatar d'avoir envoyé des avions de chasse intercepter l'un de leurs avions de ligne. Quelques heures plus tard ils ont affirmé qu'un second avion de ligne s'approchant de Bahreïn avait été intercepté. Comme le précédent, il s'agissait d'un vol régulier, a-t-elle ajouté.

Récemment, des avions militaires venus tout droit des Émirats auraient violé par deux fois l'espace aérien qatari, provoquant l'ire de petit émirat.

Jack Lang traite Donald Trump de "président de merde"
Donald Trump reconnait cependant que ces propos étaient "durs " mais il affirme n'avoir " jamais dit de mal des Haïtiens ". Le président américain est à nouveau dans la tourmente pour des propos tenus lors d'une réunion à la Maison Blanche.

3 milliards d'euros contre les zones blanches — Télécoms
Mais dans la matinée de ce dimanche 14 janvier 2018, le gouvernement a annoncé une couverture complète du territoire. L'accord prévoit également un déploiement "massif" de la 4G , a affirmé le secrétaire d'État.

Des ossements retrouvés à Montmélian (Savoie) — Affaires Nordahl Lelandais
Des personnels qui étaient encore à pied d'œuvre le samedi 13 janvier. Il faudra attendre une expertise complète pour cela. Il s'agirait d'ossements humains .

Le 5 juin 2017, les Emirats, l'Arabie saoudite, Bahreïn et l'Egypte ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, accusé de soutenir des groupes extrémistes et de se rapprocher de l'Iran, le grand rival régional des Saoudiens. Doha a rejeté les accusations de soutien à des groupes extrémistes en affirmant que le Quartet arabe cherchait en fait à mettre sa politique étrangère "sous tutelle". L'histoire ne se résume pas aux incidents aériens, la chaîne de télévision Al Jazeera basée au Qatar a diffusé une vidéo montrant un membre de la famille royale qatarienne retenu contre son gré aux Emirats Arabes Unis.

Abou Dhabi a démenti, affirmant que cette personnalité, cheikh Abdallah ben Ali al-Thani, était libre de ses mouvements et qu'il pouvait quitter les Émirats quand bon lui semble.

Les deux dirigeants se sont retrouvés au palais présidentiel à Ankara dans l'après-midi, selon la présidence turque, qui n'a pas dévoilé la teneur de leurs échanges.

La Turquie a très vite assuré le Qatar de son soutien, avec l'envoi notamment d'aide alimentaire.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.