L'odieux chantage de Donald Trump aux Palestiniens

Les menaces de Trump contre les Palestiniens, un coup d'épée dans l'eau ?

Les menaces de Trump contre les Palestiniens, un coup d'épée dans l'eau ?

Selon les chiffres disponibles sur le site de l'USAID, l'agence de développement américaine, les Etats-Unis ont versé en 2016 319 millions de dollars d'aide aux Palestiniens. Dans ce contexte, l'avertissement de Donald Trump a l'allure d'un chantage envers Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne, déjà en grande difficulté après l'épisode de la reconnaissance américaine de Jérusalem.

Après avoir essuyé, jeudi 21 décembre, une large condamnation de sa décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël à l'Assemblée générale de l'ONU, Donald Trump ne décolère pas. "El Qopds est la capitale éternelle de l'Etat de Palestine et n'est pas à vendre pour de l'or ou des milliards", a affirmé, cité par l'AFP Nabil Abou Roudeina.

A cet égard, plusieurs parties palestiniennes ont qualifié le tweet de Trump comme un chantage imposé au Palestiniens, visant à les obliger à accepter la soi-disant "affaire du siècle". Avant de rappeler que la Palestine n'est pas opposée à des négociations de paix, à condition qu'elles soient " fondées sur le droit international et les résolutions " de l'ONU. "Puisque les Palestiniens ne sont plus disposés à parler de paix, pourquoi devrions-nous leur verser des paiements massifs à l'avenir?" Le mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir dans la bande de Ghaza, a lui aussi dénoncé "un chantage politique minable qui reflète la conduite barbare et immorale américaine".

"On ne peut d'un côté obtenir 300 millions de dollars d'aide américaine et de l'autre fermer la porte à des négociations", a-t-il dit.

Elle est donc à prendre au sérieux, même si le président américain n'a pas précisé dans son tweet à quelles aides il faisait allusion.

Saint-Etienne-du-Rouvray : Mediapart révèle l'énorme raté des services de renseignements
Et, dans un message audio, il aurait encouragé à cibler des églises au couteau. La note blanche donc, reste bloquée, jusqu'au 26 juillet, jour de l'attentat .

Le témoin du prince Harry serait son frère William
Elle a préféré l'être au bras d'un prince, un vrai. "Meghan correspond parfaitement au rôle de James Bond girl". Meghan Markle est prête à tous les sacrifices pour rentrer dans la famille royale britannique.

Des contrôles renforcés des gendarmes pour la nuit de la Saint-Sylvestre
On avait également noté une légèrement augmentation du nombre de véhicules brûlés: 650 contre 602 l'année d'avant. Blasting News lève le voile sur le dispositif majuscule prévu par les autorités [VIDEO ].

L'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a, elle, indiqué ne pas avoir été informée par les Etats-Unis d'un quelconque changement de financement.

En outre, les États-Unis ont versé en moyenne 100 millions de dollars chaque année aux services de sécurité de Mahmoud Abbas.

Jérusalem, avec ses lieux saints juifs, chrétiens et musulmans, est un sujet passionnel. Par ailleurs, devant les agissements d'Israël à El-Qods occupée, depuis l'annonce de la décision de Trump le 6 décembre 2017, le gouvernement palestinien a lancé hier un appel urgent à la communauté internationale pour intervenir et y mettre fin.

Après l'occupation et l'annexion de Jérusalem-Est en 1967, Israël a proclamé toute la ville sa capitale "éternelle et indivisible".

Ainsi, si l'aide financière américaine venait à être coupée, les Palestiniens ne manqueraient pas de chercher à combler ce manque ailleurs.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.