"Mon ex me disait tous les jours que j'étais grosse" — Marion Bartoli

"Mon ex me disait tous les jours que j'étais grosse" — Marion Bartoli

Son retour, Marion Bartoli l'a planifié pour le 21 mars prochain, au tournoi de Miami. Ces remarques désobligeantes la poussent à perdre de plus en plus de kilos jusqu'à avoir presque la peau sur les os courant 2016: "Une fois que tu as mis le doigt dans l'engrenage, ce n'est pas évident d'en sortir. Ça ne m'a pas aidée", précise-t-elle au quotidien français. Lors d'une interview exclusive, elle nous a d'ailleurs révélé que son objectif était de faire partie des 20 meilleures joueuses mondiales.

Bien avant qu'elle ne soit malade, Marion Bartoli affichait déjà une silhouette très amaigrie, ce qui avait alerté ses fans.

"J'ai chopé un truc en Inde qui m'a achevée".

Quant à Monica Seles, la légende du tennis lui conseillerait de vraiment prendre son temps, "elle a estimé être revenue trop tôt avec un peu de surpoids et du coup elle l'a payé avec pas mal de petites blessures", explique Marion Bartoli.

Un Apple store évacué à cause d'un Iphone en surchauffe — Suisse
Le personnel du magasin a ensuite saupoudré du sable de quartz sur la batterie surchauffée pour contenir le dégagement de fumée. Une cinquantaine de clients ont dû être évacués, selon la police qui s'est déplacée sur les lieux en compagnie des pompiers.

Blaise Matuidi répond aux cris racistes lors de Cagliari-Juventus — Serie A
L'UNFP, le syndicat des joueurs professionnels français, a lui aussi témoigné de son soutien à l'international français. Calvarese, n'a pas réagi, et Matuidi, très énervé, a été calmé et éloigné par Paulo Dybala et Mehdi Benatia.

Ballon d'Or Africain 2017 : Mohamed Salah succède à Mahrez
En novembre, il a apporté son soutien à une campagne de l'ONU contre les violences et les inégalités envers les femmes en Egypte . Le lauréat a également joué un rôle décisif dans la qualification des Pharaons pour la Coupe du monde , Russie 2018.

"Je me suis laissée détruire par quelqu'un et je ne pensais pas que c'était possible". Je me suis laissé avaler (...) Tous les jours, de façon insidieuse, il m'a mise plus bas que terre. Il a tout pris. Elle dit avoir été détruite par son ex-compagnon qui la traitait tous les jours de "grosse". Il m'a même enlevé la joie de jouer parce que, quand on jouait ensemble au tennis, il faisait tout pour me battre en faisant des doubles pourris en se mettant avec le meilleur joueur possible et moi avec le moins bon. Donc il m'a tout pris.

Finalement, la championne a réussi à s'extirper de cette relation toxique en 2015 et elle a retenu la leçon: "J'ai beaucoup appris. En raison de ma personnalité, j'avais accepté des choses inacceptables", poursuit-elle à propos de son ancien compagnon. "Je suis arrivée à partir mais il m'a fallu du temps ". "Je veux prouver que je peux arriver à me relever".

Ces dernières semaines, pour revenir à la compétition Bartoli confie passer des journées de 12 heures au Centre national d'entraînement (CNE), tout en assurant n'avoir plus de craintes pour sa santé: "J'ai passé tous les tests médicaux, tout tient".

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.