Morsures, brûlures... une fillette dans le coma après des "actes de torture"

Hôpital

Hôpital

Elles sont soupçonnées de maltraitance sur une fillette. A l'heure où nous écrivons ces lignes, elle est dans le coma, dans un état plus que critique.

Face à la gravité de son état, la fillette a été transférée au CHU de Tours. Alors que les médecins prennent rapidement en charge l'enfant, les trois femmes s'évanouissent dans la nature. L'enfant, amené sous une fausse identité, présente de multiples ecchymoses, des traces de morsures et de brûlures et un hématome sous-dural compressif, c'est-à-dire un épanchement de sang dans la boîte crânienne, précisera ensuite le procureur de la République de Bourges Joël Garrigue. La mère, elle, dirait ne rien avoir vu, selon une source judiciaire. Toutes avaient donné une fausse identité, affirmant avoir découvert l'enfant inanimée dans la rue.

Une femme, âgée de 22 ans, et son compagnon, âgé de 24 ans, ont été arrêtés mardi 2 janvier 2018 à Toulouse. La grand-mère et la tante, qui accompagnaient la mère à l'hôpital, ont elles aussi été arrêtées, à Bourges.

Le compagnon - dont on ne sait pas encore s'il est le père -, a reconnu en garde à vue avoir frappé la fillette. En revanche, il nie être responsable de l'ensemble des blessures.

Le témoin du prince Harry serait son frère William
Elle a préféré l'être au bras d'un prince, un vrai. "Meghan correspond parfaitement au rôle de James Bond girl". Meghan Markle est prête à tous les sacrifices pour rentrer dans la famille royale britannique.

Le Parti Socialiste chasse Khalifa Sall, Barthélémy Dias, Bamba Fall et cie
Les jours de Khalifa Sall, Aïssata Talla Sall, Barthélémy Dias, Bamba Fall, entre autres, sont comptés au sein du Parti socialiste (PS).

42 ans d'écart, la mairie refuse de valider le mariage — Cagnes
Peut-on suspendre le mariage entre deux personnes en raison de leur différence d'âge? Déborah, 38 ans, et Jean-Claude, 80 ans ont décidé de s'unir par les liens du mariage .

Cette famille était connue de la justice. Le petit frère de la fillette a été placé en famille d'accueil en juin dernier après les signalements de traces de coup et d'un mutisme jugé inquiétant, précise Europe 1. "Cependant, ni les services sociaux ni les services de police n'étaient parvenus à retrouver l'enfant, sa mère ayant manifestement fait tout son possible pour s'y soustraire", ajoute son communiqué.

L'enquête ne fait que commencer. "De nombreuses zones d'ombre restent à éclaircir, mais ce qui est certain, c'est que les examens ont montré que cette petite fille a reçu des coups à différents moments et pas uniquement dans la nuit de vendredi à samedi".

La mère de la fillette et son compagnon ont été mis en examen pour "actes de torture et de barbarie", la soeur et la mère du compagnon pour "non-dénonciation de maltraitance" et le frère du compagnon pour "non-assistance à personne en danger", indique Franceinfo.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.