Trump consulte avant un retour aux sanctions — Nucléaire Iranien

Le président américain Donald Trump le 10 janvier 2018 à la Maison Blanche à Washington

Le président américain Donald Trump le 10 janvier 2018 à la Maison Blanche à Washington

Les Etats-Unis restent pour l'instant dans l'accord historique de 2015 sur le nucléaire iranien.

"La politique de Trump et l'annonce faite ce jour représentent des tentatives désespérées de saboter un accord multilatéral solide", a réagi sur Twitter le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif. Un haut responsable de l'administration américaine a fait savoir que le Président avait confirmé la suspension des sanctions économiques contre l'Iran pour la "dernière fois".

Depuis son arrivée au pouvoir il y a un an, Donald Trump ne fait pas mystère de son intention de voir annulée cette convention d'encadrement du programme nucléaire iranien, conclue sous la présidence de son prédécesseur démocrate Barack Obama entre l'Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (Chine, France, Royaume-Uni, Etats-Unis et Russie) plus l'Allemagne et l'Union européenne. Mais pour la dernière fois, d'après la Maison Blanche. Mais il veut obtenir un accord avec les Européens pour 'remédier aux terribles lacunes' de l'accord de 2015, sans se préoccuper de l'opinion de Téhéran.

" Le président de la République a rappelé la détermination de la France en faveur d'une application stricte de l'accord et l'importance de son respect par l'ensemble de ses signataires", dit dans un communiqué l'Elysée au sujet de l'accord signé en 2015 sur le nucléaire iranien. Donald Trump avait refusé mi-octobre de "certifier" devant le Congrès américain que Téhéran en respectait les termes, semant la confusion.

Lana Del Rey pourrait retirer un titre de son album
La formation n'a pas l'intention de faire d'autres commentaires, a indiqué son représentant. C'est cette dernière qui l'a annoncé dimanche 7 janvier.

Israël : Nétanyahou confronté aux propos de son fils
A travers un communiqué le fils a présenté ses excuses assurant qu'il a fait cette plaisanterie sous l'effet de l'alcool. Le père de Nir Maïmon est un actionnaire de premier plan d'Isramco , l'une des compagnies exploitant ces champs gaziers.

Paris : un pass navigo gratuit pour les seniors
Ils continuent toujours de profiter de la carte Navigo Améthyste déjà existante. Elle veut aussi mettre en place un numéro vert pour venir en aide aux seniors.

Le Trésor américain a ainsi sanctionné vendredi 14 personnes ou entités iraniennes pour des "violations des droits de l'homme" ou en lien avec le programme balistique de Téhéran. Elles visent notamment le chef de l'Autorité judiciaire Sadegh Amoli Larijani.

Selon M. Ghassemi, le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, doit se rendre en Europe d'ici à la fin de la semaine pour des consultations avec ses homologues français, allemand et britannique et Federica Mogherini, représentante en chef de la diplomatie européenne. Berlin et Londres ont défendu vendredi l'accord nucléaire, tout en précisant prudemment vouloir "discuter" avec leurs partenaires européens.

Les ministres des Affaires étrangères de l'UE en discuteront le 22 janvier à Bruxelles, dit-on de source diplomatique.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.