Trump envisage que les États-Unis reviennent dans l'accord de Paris — Climat

90 % des côtes américaines vont être ouvertes à l'exploitation pétroli

90 % des côtes américaines vont être ouvertes à l'exploitation pétroli

Il s'est exprimé à la fois sur un retour " théorique " des États-Unis dans l'accord de Paris et s'est dit ouvert à des pourparlers avec la Corée du Nord.

Un juge américain a bloqué mardi l'abrogation par le président Donald Trump d'un programme qui permet à des jeunes entrés illégalement aux Etats-Unis alors qu'ils étaient enfants de travailler et d'étudier légalement.Le juge William Alsup de San Francisco a ordonné à l'administration Trump de continuer à appliquer ce programme appelé DACA sur l'ensemble du territoire des Etats-Unis.

Tête du PS : l'ex-ministre Stéphane Le Foll est candidat
Rachid Temal , proche de Jean-Christophe Cambadélis et devenu coordinateur du PS jusqu'au congrès, avance prudemment ses pions. Chaque motion sera représentée dans les instances du parti proportionnellement au score obtenu ce jour-là.

Saint-Étienne élimine Nîmes, Beric réussit son retour
Il veut le ballon. "Si je vous dis avec qui j'ai échangé, il va falloir que vous fassiez venir des plateaux repas". Yann aimerait bien travailler avec moi. "Même chose pour Yann M'Vila d'ailleurs", a expliqué le coach de l'ASSE .

La surprenante transcription du nom d'Emmanuel Macron en chinois
Vesuve de Brekka sera remis au président chinois Xi Jiping après une période de quarantaine obligatoire. Durant trois jours, le président de la République s'est soumis à un agenda particulièrement contraint.

Trump a annoncé en juin dernier qu'il retirait les Etats-Unis de cet accord visant à contenir le réchauffement climatique conclu en décembre 2015 dans le cadre de la COP-21. Mercredi, lors d'une conférence de presse commune avec la Première ministre norvégienne Erna Solberg, Donal Trump a déclaré qu'il était possible d'envisager que les États-Unis réintègrent l'accord de Paris sur le climat. "Honnêtement, je n'ai pas de problème avec cet accord dans l'absolu mais j'ai un problème avec l'accord qu'ils ont signé ". "Nous pourrions en théorie y revenir", a-t-il ajouté, sans autre précision. "Nous sommes un pays riche en gaz, en charbon, en pétrole et il y avait de grandes sanctions contre leur exploitation".

"Nous jugeons cette décision scandaleuse", a indiqué Sarah Sanders, porte-parole de Donald Trump, soulignant qu'elle était intervenue le jour même d'une réunion à la Maison Blanche en présence des élus des deux partis sur le sort des jeunes bénéficiaires de ce programme, connus sous le nom de "Dreamers" (Rêveurs).

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.