Trump présente ses prix "Fake News"

Jeff Flake est en total désaccord avec le président américain

Jeff Flake est en total désaccord avec le président américain

"Effectivement, ce sont bien des fake news".

Au cours de cette année au pouvoir, Donald Trump n'a cessé d'attaquer les journalistes et les médias. Si le procédé semble lui manquer, voici la nouvelle parade: les "Fake News Awards", dont le palmarès a été publié sur le site du parti républicain.

Ce n'est pas un journaliste qui arrive en tête de ce classement mais Paul Krugman, prix Nobel d'économie 2008 et éditorialiste pour le New York Times.

"2017 a été une année de partialité acharnée, de couverture médiatique malhonnête et même de fausses informations éhontées", peut-on lire en introduction de cette "liste" désignant les médias "les plus corrompus et les plus biaisés".

Apple laissera le choix aux utilisateurs — Ralentissement des iPhone
Bientôt, une option qui permettra de désactiver la fonctionnalité d'iOS qui réduit les performances lorsque la batterie vieillit. Le PDG de la firme a annoncé qu'iOS serait plus transparent concernant l'autonomie de l'appareil et la batterie .

Real Madrid: inquiétude autour de Ronaldo
Avec cette victoire, Lionel Messi et ses coéquipiers peuvent désormais sur un épais matelas de 14 points devant le Real. Sur un contre à 100 à l'heure, Sergi Roberto servait idéalement Luis Suarez qui trompait Keylor Navas (0-1, 53e).

Bretagne. Pas de tempête mais une vigilance "vent violent"
Ce n'est pas une bonne nouvelle, mais la tempête Fionn ressemble fortement à Eleonor, qui avait frappé le pays début janvier. Et la première perturbation qui s'est installée ce lundi sur le Nord-Ouest n'était qu'un avant-goût.

Sont ainsi "distingués " la chaîne d'information CNN, le New York Times, le Washington Post ou encore Time Magazine, pour des "fake news " comme l'effondrement annoncé des marchés financiers après l'élection de Trump, des salles de meeting de campagne annoncées "à moitié vide " ou des fausses bourdes du président en voyage officiel. le dernier point de la liste dénonce des soupçons entretenus par les médias de "collusion avec la Russie " du président Trump.

Le lien tweeté par le président mène à une page dédiée à la démonstration des attaques des journalistes à son égard. "Des études ont montré que plus de 90% de la couverture médiatique du président Trump est négative", ajoutait le texte, sans autres précisions ni sources. "À part certaines couvertures médiatiques très corrompues et malhonnêtes, il existe beaucoup d'excellents journalistes que je respecte et beaucoup de BONNES NOUVELLES dont les Américains peuvent être fiers!", a-t-il ainsi écrit dans un tweet.

Quelques heures plus tôt la révélation des "Awards", "sans tapis rouge", comme le note ironiquement le New York Times , deux élus républicains ont donné de la voix pour dénoncer la dangereuse dérive que représenteraient les attaques quasi quotidiennes du locataire de la Maison Blanche contre les journalistes. Seuls deux sénateurs se sont risqués à critiquer la liste de leur président.

"'L'ennemi du peuple', c'est comme cela que le président des Etats-Unis a qualifié la presse en 2017". Un son de cloche similaire à celui de John McCain, ancien candidat à la présidentielle et figure du Congrès, selon qui l'attitude de Donald Trump vis-à-vis des médias pose un problème pour les Etats-Unis, mais aussi pour le monde. "Que Trump en soit conscient ou pas, ses actes sont observés de près par des dirigeants étrangers qui utilisent déjà ses mots comme excuse, a-t-il souligné". Le quotidien américain a démontré que la baisse des taxes lancée par Ronald Reagan en 1981 avait été plus forte.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.