JO 2014 - L'Agence mondiale antidopage "préoccupée" après la décision du TAS

Le président Vladimir Poutine s'adresse aux athlètes russes qualifiés pour les JO d'hiver de Pyeongchang le 31 janvier 2018 à Moscou

Le président Vladimir Poutine s'adresse aux athlètes russes qualifiés pour les JO d'hiver de Pyeongchang le 31 janvier 2018 à Moscou

"L'AMA estime que cette décision est de nature à causer de l'incompréhension et de la frustration chez les sportifs. Les enquêtes McLaren, dont le mandat était de confirmer qu'il y avait eu manipulation institutionnalisée du processus de contrôle du dopage, ont donc été corroborées de nouveau", ajoute encore l'instance.

"Cela ne signifie pas que ces 28 athlètes sont déclarés innocents", a cependant déclaré suite à ce verdict le secrétaire général du TAS, Matthieu Reeb, cité par la chaîne nationale suisse RTS. Certains d'entre eux, à l'image du fondeur Alexander Legkov, médaillé d'or et d'argent à Sotchi, vont récupérer leurs médailles. Le CIO a retiré 13 des 33 médailles obtenues par la Russie cette année là.

Salah Abdeslam en première audience publique à Bruxelles
Le palais, en plein coeur de la capitale, et ses alentours seront placés sous haute sécurité le temps du procès. A l'intérieur quelques 200 policiers seront déployés et à l'extérieur plusieurs centaines également.

Así calentó Zuleyka antes de bailar en los Grammys

La nouvelle édition du Monopoly s'adresse aux tricheurs
Pour cela, 15 cartes spéciales "triche" parmi les cartes Chance et Caisse de Communauté seront dans cette version. Et s'il nous fait toujours autant marrer, il faut avouer qu'une partie de Monopoly , c'est long.

Pour rappel, la Russie a été suspendu par le CIO pour les JO d'hiver en raison d'un système de dopage institutionnalisé mis en lumière par un rapport de l'Agence mondiale antidopage. Après la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS), ils en récupèrent neuf, dont deux en or, et retrouvent la tête au tableau final.

"Selon le jugement du TAS, dans ces 28 cas, les preuves avancées sont "insuffisantes" pour établir qu"'une violation des règles antidopage avait été commise par les athlètes". Ils restent donc inéligibles pour les JO 2018 et ne récupèrent pas leurs résultats de 2014. Une "théorie" vite balayée par le CIO: "La décision du TAS ne signifie pas que des athlètes, parmi le groupe des 28, seront invités aux Jeux". Le président du CIO, l'Allemand Thomas Bach, avait expliqué que le panel avait "de sérieux indices" à leur encontre.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.