L'affolement gagne Wall Street, le Dow Jones perd plus de 6% — Bourse

Wall Street

Wall Street

La Bourse de New York, victime d'un mouvement de panique ce lundi, hésitait sur la direction à suivre ce mardi, son indice vedette repassant dans le vert en début de séance après avoir perdu plus de 2% dans les tout premiers échanges.

La veille il avait dévissé de plus de 6% en cours de séance avant de finalement clôturer en baisse de 4,6%. L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, perdait dans le même temps 1,23% et l'indice élargi S&P 500 cédait 1,73%.

L'indice Dow Jones des 30 grandes valeurs a repris 567,02 points, soit 2,33%, à 24'912,77 après avoir évolué dans une marge de plus de 1100 points, entre des extrêmes de 23'778 et 24'946.

"Pendant des années, on savait qu'on pouvait compter sur (ses prédécesseurs) Ben Bernanke ou Janet Yellen pour intervenir si les marchés baissaient trop. Avec Jerome Powell, on ne sait pas", a abondé Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services.

France/Neige : fortes perturbations dans les transports en Ile-de-France
Des milliers de personnes ont passé la nuit de mardi à mercredi dans des centres d'accueil, des gares ou des aéroports. La normalisation du trafic ferroviaire est annoncée pour l'après-midi sous le coup de 15h pour les lignes U et L.

L'OL évince Montpellier, Lens et Caen aussi en quarts
Le MHSC tente de réagir avec notamment un Mukiele très inspiré et qui ne ménage pas ses efforts. Décalé à gauche par Bertrand Traoré , l'attaquant adresse une lourde frappe pour lober Lecomte.

Accord sur la semaine de 28 heures dans la métallurgie — Allemagne
C'est dans la nuit du lundi 5 au mardi 6 février que cet accord de branche symbolique a été signé pour les salariés allemands de la métallurgie.

La récente dégringolade a été en partie imputée à la rapide hausse la semaine dernière des taux sur le marché de la dette au moment où l'inflation semble prête à accélérer.

Les marchés asiatiques ont bu également la tasse mardi.

Il persiste toutefois "des inquiétudes légitimes, et essentiellement techniques, sur les produits financiers qui pariaient sur le maintien de la volatilité à un faible niveau", a souligné M. Volokhine.

General Motors s'est illustré avec une envolée de 5,79% à 41,83 dollars sur des marchés américains convalescents, dans le sillage d'une publication trimestrielle meilleure que prévu.

Recommended News

We are pleased to provide this opportunity to share information, experiences and observations about what's in the news.
Some of the comments may be reprinted elsewhere in the site or in the newspaper.
Thank you for taking the time to offer your thoughts.